Talents et travail en héritage

L’histoire familiale de l’architecte Anthony Ugo : est à la fois le cadre et la source d’une réussite exemplaire émouvante… Réussite sociale, artistique et professionnelle d’un père, d’un fils et d’une fille. Avec simplicité, obstination et ferveur, ces trois-là nous démontrent qu’aujourd’hui certains peuvent construire leur propre ascenseur social et offrir aux yeux du monde de somptueuses réalisations qui comblent les plus exigeants.

 

 

L’architecte Anthony Ugo, 36 ans, est, ce sont ses propres mots, « tombé dans la marmite » tout petit. « J’adorais regarder mon père dessiner, et très tôt, j’ai décidé de faire comme lui : dessiner des maisons ! » Père, fils et fille créent une première société. Marine, la sœur, se passionne pour la décoration intérieure. L’agence Ugo Architecture, installée à Ramatuelle, développe tous les styles de demeures pour s’intégrer parfaitement aux paysages. Anthony Ugo imagine des villas d’exception sur mesure, des lieux intemporels et purs… Rencontre avec un jeune prodige, ambitieux et téméraire.

 

Et donc c’est ainsi que vous livrez ensemble des maisons clefs en main ?

Anthony Ugo : Oui. C’est de la fusion entre nos différentes visions, expériences et connaissances, que naissent nos projets. Néanmoins, les exigences des clients, en plus de l’intégration du lieu, guident notre inspiration. J’ai aussi eu la chance de travailler en collaboration avec de grands noms qui nous apportent un complément d’idées. Par exemple, nous venons de concevoir une très belle demeure privée en partenariat avec Peter Marino. Cela m’a permis de m’enrichir en termes de design. Autre collaboration, celle avec Philippe Magnin du Sauzey : avec lui, j’ai élaboré une villa moderne aux lignes très épurées.

Les artisans ont aussi un rôle important dans la concrétisation de nos dessins. Mes études en génie civil, avant celles d’architecture, me permettent par ailleurs de maîtriser parfaitement les règles techniques de ce domaine. Par exemple, j’ai réussi à mettre en œuvre un projet aux dimensions vraiment exceptionnelles, la Villa V : une toiture de plus de 10 mètres de portée et des porte-à-faux de plus de 7 mètres avec des menuiseries totalement minimalistes, une création novatrice encore jamais réalisée !

 

Donc iriez-vous jusqu’à dire que vous pouvez accomplir n’importe quel rêve d’un client aussi surprenant soit-il ?

Anthony Ugo : Il est vrai que notre métier d’architecte est de concrétiser les désirs de nos clients et de répondre au mieux à leurs besoins et attentes. Nous n’avons pas de préférence, nous pouvons créer tous les styles, du projet le plus classique au plus inédit ! Nous avons conçu une plage privée à Ramatuelle, rénové la cave coopérative de Ramatuelle, réalisé et rénové des hôtels et des spas… Néanmoins, notre domaine principal reste la villa de luxe.

Notre prochain projet, la villa H2, est celui de clients pour lesquels nous avions rénové une très jolie demeure classique (tuiles, fer forgé, parquet, portes moulurées) en 2014. Ils nous ont demandé de concevoir une nouvelle maison au design contemporain sur une colline très boisée face à la mer. Un site totalement naturel et d’une grande beauté sur les hauteurs de Ramatuelle. Quand ils ont vu le projet, ils l’ont tout de suite adopté. Une maison design et invisible, complètement dissimulée dans le paysage. Je ne voyais dans ce site qu’une maison aux lignes minimalistes pour être la plus discrète possible. Avec ses lignes pures, elle est en osmose parfaite avec la nature.

 

Dites-nous en plus sur cette maison H2. Comment l’avez-vous rendue invisible ? Et comment l’avez-vous pensée en matière de maison à vivre ?

Anthony Ugo : Quand vous approchez, par le haut de la colline, vous ne voyez qu’un jardin plat et un petit parking… L’entrée est souterraine. Quand vous arrivez par l’escalier, dans le hall d’entrée, vous découvrez en un seul coup d’œil un jardin et la mer. Vous imaginez la surprise… La maison se dévoile au fur et à mesure de la visite. Pour rendre cette demeure la plus discrète possible, j’ai tout de suite pensé qu’elle devait suivre la ligne naturelle du sol. C’est pourquoi la toiture a une forme de vague qui épouse la forme du terrain et fait écho à la mer. Pour la faire disparaître, cette toiture sera végétalisée avec des essences locales. D’où le jardin plat que l’on découvre en arrivant. J’ai choisi des tonalités de gris pour la structure, car ces gris sont parmi les couleurs dominantes du paysage. J’ai donc opté pour un béton que l’on nomme béton noir mais qui est visuellement dans des nuances de gris. Toujours dans l’optique d’être en harmonie avec la nature, j’ai créé des bardages bois, sur les zones verticales, matériau qui évoque l’environnement, et adoucit le béton. Concernant le bloc habitable, j’ai considéré plus judicieux de le faire rectangulaire, car plus facile à agencer. La maison est organisée de manière à offrir la vue sur la mer depuis tous les espaces. J’ai volontairement marqué les différents lieux de vie par des patios intérieurs et j’ai intégré des puits de lumière pour gagner en luminosité. Cet aménagement permet à la fois de mieux insonoriser les espaces et de conforter l’intimité de chacun.

 

Cette œuvre très convaincante vous a-t-elle donné le goût de ne travailler désormais que dans la nature ?

Anthony Ugo : Non pas seulement. Il y a toujours une nouvelle conception architecturale à inventer. Prenons l’exemple d’un projet, la villa H1, où il s’agissait de construire une demeure très design face à la mer, mais dont le terrain était triangulaire et entouré de voisins. Le challenge était de taille. Pouvoir vivre dehors autant qu’à l’intérieur sans pour autant voir ou être vu par des voisins trop proches ! Il a donc fallu penser des baies vitrées ouvertes sur la mer mais ne donnant pas sur certains angles. Cette maison a donc des facettes qui lui donnent une dynamique originale. Un important travail a été conçu sur l’orientation et sur les obliques. Si l’on ne prévoit pas chaque détail, on abîme l’harmonie générale… Dans cette villa, les baies sont toute hauteur, et la toiture qui déborde est également à facettes. La maison est très cisaillée. Chaque pièce offre un espace de vie sans frontière entre intérieur et extérieur grâce à ses grandes baies à galandage. Chaque projet nous permet de faire des biens d’exception sublimés par la nature.

www.ugoarchitecture.fr/blog

Partager