Un rapport très humain 

Nous avions rencontré l’architecte belge (Artravel n° 70) alors qu’il venait tout juste d’être nommé à la tête de la maison italienne Molteni&C et Dada. Un peu plus d’une année plus tard, c’est toujours heureux, et même épanoui, que nous croisons à nouveau Vincent Van Duysen.

Vincent Van Duysen ne cesse de le répéter à qui veut l’entendre : l’homme, de son propre aveu, s’est toujours un peu senti italien ! Aujourd’hui, après une année passée aux côtés de la maison Molteni, réputée tant pour la qualité de son mobilier que pour son design impeccablement transalpin, l’humeur n’a pas changé. Van Duysen est plus que jamais heureux. Heureux de pouvoir vivre une aventure au sein d’une « famille » comme il l’appelle. Une famille où le sens du détail mais aussi celui des valeurs humaines restent des principes forts, inaltérables.
Une année, après, donc, Vincent Van Duysen, pour Molteni&C, a commencé d’œuvrer.
Ce sera au travers de ce Gliss Master, une solution de dressing mural où chaque détail sert tout autant à sublimer la pièce de mobilier qu’à servir l’usage qu’il en est fait. Portes encastrées, ouverture à 180 °, étagères de verre, fonds en miroirs et finitions laquées concourent à offrir une expérience dont l’aisance d’emploi n’a d’égal que le sentiment d’impeccable luxe qu’il procure.
Une élégance poussée à son comble avec le Master Dressing, véritable espace de rangement, furieusement séduisant, qui, là encore, compile le savoir-faire du maître avec les exigences minimalistes de la marque italienne. Choix des finitions, des matériaux ou des dimensions n’ébranlent en rien la pureté des lignes du Master Dressing qui, au travers d’une multitude de détails, offre une solution admirablement maîtrisée et esthétique. C’est sans doute ce que Van Duysen décrit sans ambages, comme l’irrémé- diable « élégance, discrète et sophistiquée, de Molteni&C », qui, toujours loin des tendances, s’évertue à offrir des solutions de vie. Et lorsque le directeur artistique commence de parler des projets à venir – celui du flagship store de New York ou bien celui de Londres, et même de ceux gardés encore secrets ! –, c’est toujours avec cette même passion, du détail et de l’homme, que l’architecte promet de servir cette maison qui semble si bien lui aller.


       Retrouvez l’article dans notre Artravel n°77 — Spécial Habitat


Disponible sur notre boutique – 10 € (frais de port compris)

Partager