Veronica Martinez, une nature talentueuse.

À 35 ans à peine, la jeune designer espagnole Veronica Martinez nous offre des collections de produits indoor/outdoor aussi fonctionnelles que poétiques. Attention talent !


VeronicaMartinez-copie
AutumnLeaf-columpio-escul-c
CALA-1-copie
tribu5-copie
DROPS-6-copie
CasaDecorMadrid-VeronicaM4
MARE-def-copie
S-Urban-1-copie
YERBA-copie

C’est inscrit sur son site, presque comme un avertissement. Les créations de Veronica Martinez sont de l’ordre de « l’art fonctionnel inspiré par la nature ». Nous voilà donc prévenus, découvrant la liste des noms des créations de la jeune femme où les mots mer, feuille d’automne, vent, brise, gouttes, aube ou onde se bousculent. Pour ceux qui en doutaient encore, Veronica Martinez est une jeune designer que la nature inspire.
Née en 1979, dans une ville de l’Espagne andalouse, à Grenade, la jeune femme déclare que c’est à l’âge de trois ans, en dessinant un soleil sur le mur de la maison de ses parents que le goût de la création lui est venu. Fantaisie ou véritable présage, la jeune femme fait quoi qu’il en soit ses premières armes au sein de l’École d’arts appliqués et de design de Barcelone.
Grâce à un travail remarqué, elle décroche une bourse d’étude pour poursuivre son apprentissage sur les terres d’Angleterre. Avec quelques bonnes références professionnelles chipées au passage, elle rentre enfin vers l’Espagne, à Madrid, en 2010, tout autant pour lancer ses propres créations que pour « revoir le soleil ».
Si le talent ne suffit pas toujours pour réussir, la jeune Veronica Martinez est aussi douée d’une véritable énergie qui en une poignée d’années va l’aider à se propulser sur le devant de la scène mondiale du design. On la voit ainsi passer à Milan, Paris, Londres ou Oslo où elle vient présenter ses créations qui à chaque fois semblent faire mouche.
Et il faut bien avouer que si elles portent si « facilement », c’est bien que les créations de Veronica Martinez semblent jouir d’une forme de simplicité presque déconcertante. D’une telle simplicité qu’elles donnent sou- vent l’impression d’avoir [presque] toujours été là, présentes, comme une évidence. Et c’est cette simplicité qui frappe à chaque fois que l’on regarde un banc, une table, un tabouret ou même la balançoire, dessinés par Veronica Martinez. Une simplicité qui fuse comme le vent et qui rappelle ici les feuillages des arbres, ou encore, comme pour la ligne Yerba (Herbe) qui d’un trait se contorsionne élégamment pour faire un pied et son plan horizontal, et à côté, son assise toute aussi courbe, les formes à peine cachées de l’herbe et de ses feuilles. Et à chaque produit de s’effeuiller ainsi tel un poème délicat ; de la lumière matinale projetée sur les murs du palace Alhambra de Grenade pour la gamme Alba (Aurore) ; de la première lettre de l’alphabet grec, symbole de l’infini, pour le banc Alpha.
La collection Mare ? Ce sont les flux et reflux des vagues de la mer que ces chaises longues et rétractables évoquent, tandis que les tabourets Drop pour Tribù sont des gouttes d’eau qui s’éparpillent sur le sol. Au final, la collection des créations de Veronica Martinez, c’est autant d’inspiration qui répond en toute légèreté à ce besoin d’une élégance simple et naturelle.

www.veronicamartinezdesign.com
Retrouvez l’article complet dans Artravel Méditerranée 2014.