L’agence d’architecture MK27 dévoile l’un de ses derniers projets: la maison V4 ou comment le gigantisme revient aux basiques exquis de la gestion d’espace.

 

La nouvelle maison du Studio mk27 dirigée par l’architecte brésilien Marcio Kogan est une maison qui prend son temps. Ou aucun superflu de confort ou de style n’a été rajouté. A l’inverse des modes qui appliquent sans faille la gestion maximale de leur espace, la Maison V4 s’est fait plaisir. Un plaisir que l’on n’aperçoit pas de la rue, puisque la bâtisse, dotée d’une belle hauteur de murs d’enceinte, ne dépasse pas son rez-de-chaussée.

Construite en L – ou en un V un peu épaté – la maison V4  dispose d’une première construction de béton qui coupe toute la largeur de son terrain pour rejoindre les limites de son espace ; ainsi les murs de la maison et ceux de son enclos ne font, sur cette distance, plus qu’un. Apposées sur la longueur, de larges baies vitrées entièrement coulissantes, permettent d’ouvrir totalement ce grand salon devenu porche, pour vaquer d’un côté comme de l’autre (du petit potager situé à l’arrière au grand jardin placé devant). Cette astuce de verre permet aussi d’annuler les lignes de démarcations de l’intérieur et de l’extérieur et de donner une véritable aisance à l’espace de la construction. Accolé au mur de la propriété, un seul et unique escalier mène sur le toit du salon pour offrir une terrasse d’apparat, habillée seulement de fauteuils Float, rose fuchsia dessinés par Paola Lenti. Là encore la notion dedans/dehors est effacée pour laisser place à un seul et même espace.

Pour la décoration d’intérieur, le Studio mk27 et Diana Radomysler ont opté pour une combinaison de genres qui joue entre confort et farniente. Si le Studio s’est chargé de créer quelques pièces pour la V4 et son salon, il a aussi fait appel à quelques très beaux noms du design pour compléter sa gamme. Des fauteuils signés Hans Wegner (le Teddy Bear, la Chair et la Circle Chair) ou Paola Navone, la lampe sur pied « Casual » de Secto Design et les « Lumini » de Tom Dixon jouent tous la carte de la délicieuse paresse.

Dans la partie adjacente, les architectes ont fait le choix d’y inscrire chambres et autres pièces privées. Enfermées dans une longue structure de bois, elles sont ainsi éloignées du regard et du soleil pour donner un espace aisément accessible du salon et pourtant un peu à part. Une caractéristique que l’on retrouve dans le choix d’une décoration aux tons doux et naturels, du gris au beige semi-foncé, avec là encore quelques hauts noms du design (Secto Design, Tom Dixon, Hans Wegner et Agape) qui se mélangent aux créations de l’agence.

Entre béton armé, verre et bois naturel, Marcio Kogan et son équipe font encore le choix de la pureté. Une caractéristique peu surprenante chez cet adepte de la simplicité, mais qui semble ici poussée encore plus loin. Avec ses enceintes de même hauteur, son plain-pied, son style dépouillé et ses ouvertures maximisées, la maison V4 apparaît comme une nouvelle réponse d’intégration mais aussi de simplicité élégante.

Fabienne Dupuis 2 IMG_5708 IMG_5845 IMG_5884 IMG_5938 IMG_5995 IMG_6031 IMG_6040 IMG_6077 IMG_6102_05 IMG_6115_17