Ombres & Lumières

Avec la Maison Split, l’agence d’architecture israélienne Pitsou Kedem offre un très bel exemple d’une architecture maîtrisée, gérant avec grâce et méthode sa relation au monde extérieur. Découverte.

Il est toujours un peu difficile de résister aux réalisations de l’architecte israélien Pitsou Kedem. Les mois passent et chacun apporte son lot de projets qui montrent, bien au-delà de toute littérature à leurs propos, tout le talent de l’architecte. Difficile de résister donc… Cela explique pourquoi nous parlons si souvent d’une agence qui nous est chère, tant elle semble, dans l’ouvrage qu’elle propose, offrir perpétuellement un véritable renouvellement de ses évidentes dispositions. Pour l’un de ses derniers projets, la Maison Split (Diviser, couper en deux, en anglais) à Savyon en Israël, Pitsou Kedem et son équipe n’ont pas failli à leur réputation. On trouvera, bien sûr, les éléments constitutifs de l’architecture de l’agence, qui comme un mantra ou le refrain d’une chanson, reviennent à intervalles réguliers hanter le travail de l’architecte, pour lui donner un rythme mais aussi une griffe. Il y a cette inclination assumée d’abord pour la vie privée. Une exigence affichée par ces maisons qui paraissent toujours un peu camouflées derrière leurs murets et portails. Mais il y a aussi, le choix des matériaux qui conditionnement toujours un peu le rendu global d’un projet de l’agence. Et puis encore, cette expérience de la transparence et de l’opacité, leurs jeux à demi-mots qui se susurrent à l’oreille, et qui donnent cet équilibre délicat aux réalisations de l’agence Pitsou Kedem. Pour la Maison Split, l’architecte, Tamar Berger, ici responsable du projet, a donc pioché dans les codes de la maison méditerranéenne pour dessiner les contours d’une maison baignée de soleil. Avec comme premier critère, cette cour en sous-sol transformée en un patio, et devenue puits de lumière. Mesurant 25 mètres de long, 5 mètres de large et 7 mètres de haut, l’espace est situé au cœur de la maison, divisée en trois parties. De chaque côté, les espaces de vie sont ainsi construits sur un étage. Côté rue, une chambre d’amis, tandis que côté jardin, se trouvent la chambre principale et les pièces de vie s’offrant toutes entières, dans leur continuité, au jardin et sa piscine.

Deux passerelles relient les deux parties habitables de la maison, passant de fait au-dessus de la cour intérieure, qui s’enfonce jusqu’à sept mètres sous terre et est entièrement laissée au soin d’un jardin élégamment arboré. Mais ce sera au bardage de faire la démonstration – CQFD – de la méthodologie Kedem. Construite en béton, la maison Split est aussi bardée sur tous ses côtés de panneaux de bois et de métal espacés. Autour d’abord de ses parties extérieures, mais aussi le long des murs de l’enceinte de la cour, et jusque sur le toit de celle-ci. Eléments stylistiques chaleureux et protecteurs, les panneaux servent tout autant à la gestion de l’intimité de chaque espace qu’à celle d’un modulateur thermique. Orientée pour répondre aux rayons du soleil, la maison Split offre alors un abri idéal, présenté en demi-mesure à la lumière du jour. Un sublime claroscuro méditerranéen.

www.pitsou.com

Photos : ©Amit Geron

Equipe design : Tamar Berger and Pitsou Kedem

Architecte : Tamar Berger

Design éclairage : Orly Avron Alkabes


   Retrouvez l’article dans notre Artravel n°85 : Cahier de Tendances 

Disponible sur notre boutique – 12 € (frais de port compris)

Partager

A propos de l'auteur

Fabienne Dupuis
Journaliste
Google+

Membre de l’équipe d’Artravel depuis ses tous débuts, Fabienne est journaliste spécialisée dans les domaines du voyage, design, architecture et art de vivre. Passant le plus clair de son temps à parcourir le monde, Fabienne apprécie tout autant les aventures sur de longues routes poussiéreuses que le confort raffiné de quelques adresses confidentielles. Ses armes ? La littérature européenne du XIXème siècle, des écrits sur l’art et les voyages ou encore quelques publications géopolitique… mais surtout une inlassable curiosité qui lui permet de renouveler ses sources d’inspiration. Après dix années passées à Londres, Fabienne vit aujourd’hui à Paris. Fabienne Dupuis contribue entre autres aussi aux pages du news magazine en ligne de langue anglaise, YourMiddleEast.com.