Architecture sensorielle 

Initialement connue sous le nom de Specht Harpman, l’agence américaine, rebaptisée Specht Architects l’an dernier, exerce son activité principalement aux États-Unis et au Mexique. Et s’impose sur son territoire comme un acteur majeur de l’architecture contemporaine.

À New York, Dallas, Santa Fe, Tulum ou dans d’autres contrées, Specht Architects s’illustre dans tous les domaines sur le continent américain : maisons, bureaux, écoles… Ce qui n’empêche pas Scott Specht, créateur de ce studio d’architecture né en 1995, de rêver à d’autres horizons plus lointains, comme l’Europe et l’Asie, où il pourrait exprimer son art… L’homme n’a pas toujours œuvré dans le domaine de l’architecture. « Quand j’étais plus jeune, j’ai effectué une carrière dans le cinéma pendant un certain temps, raconte-t-il, et toujours j’ai aimé cette possibilité de créer des mondes complets dans le cadre du film. Je trouve que l’architecture offre la même perspective, celle d’inventer un environnement global… J’apprécie aussi dans l’architecture le fait que cette discipline touche à la plupart des sens, le tactile, l’olfactif… »

Weston Residence © Taggart Sorensen

« Nous sommes évidemment influencés par les concepts définis par le modernisme du XXe siècle, continue-t-il, par des maîtres tels que Mies van der Rohe, Le Corbusier, Frank Lloyd Wright et Louis Kahn. Mais nous aimons aussi les architectures idiosyncrasiques et locales de professionnels tels que Bruce Goff, Rudolf Schindler et John Lautner. Ces deux influences forment un beau maillage. » Pour aborder ses projets de maisons, Scott Specht et son équipe se penchent en premier lieu sur le site et son contexte, à la fois social et environnemental. « Une œuvre d’architecture n’est pas seulement un objet discret ou une série d’espaces restreints, elle doit se concentrer sur son site. En termes pratiques, cela implique souvent la production d’un type d’architecture qui brouille les frontières entre l’intérieur et l’extérieur, et permet aux éléments d’un bâtiment de s’étendre bien au-delà des limites du projet, tout en travaillant des matériaux, des techniques et des formes qui reflètent les particularités du lieu et de ses habitants. » Côté matériaux justement, si l’agence d’architecture utilise les traditionnels béton, pierre, bois, acier, verre, elle rivalise également d’imagination pour expérimenter l’atypique si besoin est, « à l’image de murs en caisses d’emballage ou en bouteilles d’eau », détaille Scott. Par ailleurs, pour les intérieurs, l’agence dessine chaque fois que cela est possible tout le mobilier d’une maison, « parce qu’il fait partie intégrante de l’expérience architecturale ».

Pourvue de très grandes surfaces de verre, soigneusement ombragées pour éviter le soleil direct, chaque demeure de Specht Architects est conçue pour que le paysage extérieur soit le principal visuel d’un espace… Casa Xixim, Weston Residence, Cliff House, New Canaan House, Prairie House… Tous les projets présentés dans ces pages témoignent du savoir-faire d’exception de l’agence américaine. Et de la singularité de chaque œuvre… Belle découverte !

spechtarchitects.com


Retrouvez l’article dans notre Artravel n°69 – Spécial Habitat

Disponible sur notre boutique – 10 € (frais de port compris)