Réalisée par l’agence d’architecture israélienne Neuman Hayner, la Résidence Savion à Tel-Aviv est un très bel exercice d’architecture moderniste, quelque part entre rigueur et insouciance. Petite visite.

Il aura fallu deux cubes et quelques couloirs pour faire de ce projet de résidence, pour une famille de quatre personnes, une demeure conviviale et élégante. Construite dans la ville de TelAviv, la résidence Savion, dessinée par l’agence d’architecture Neuman Hayner, est un véritable bijou de structures cubiques et de gracieuse légèreté.

Faite de béton et de verre, la maison en forme de L donne l’impression d’un équilibre presque parfait entre masse et grâce. C’est en effet au béton que les architectes ont fait appel pour habiller les contours de cette demeure de près de 400 m2 . Pour que la lumière de longues journées de soleil s’y infiltre, les architectes ont pourfendu les murs de baies vitrées de pleine hauteur, offrant au passage un confort naturel et lumineux qui pénètre, jusqu’à parfait épuisement, dans les nombreuses pièces de la maison. C’en est autant pour une structure à l’apparence massive, qui semble tout en même temps baigner dans une forme d’allégresse structurelle presque déconcertante.

À l’intérieur, la surface est composée de deux blocs, dont celui de la façade construite sur deux étages qui accueille, pour sa part, les espaces publics de la résidence Savion : une entrée, un salon, une salle à manger, une cuisine au-dessus de laquelle a été installé, en mezzanine, un bureau. En parfaite perpendiculaire, l’autre aile de la maison accueille quant à elle sur trois étages, les espaces privés de la demeure : un salon, les deux chambres des enfants et une pour les amis de passage, tandis qu’au dernier étage, la chambre des maîtres de maison s’étire jusque vers une longue terrasse, avec vue sur le jardin et sa piscine.

Austère, la maison l’est sans aucun doute. Habillée de ce bien strict béton ainsi que de larges panneaux de verre, superbement encadrés de ferronnerie scrupuleusement sobre, la résidence Savion ne néglige aucune des règles d’une architecture dite moderne et fonctionnaliste. Pourtant, Sharon Neuman et Hila Tzur (les deux architectes responsables du projet) n’ont pas manqué d’y apporter quelques touches de chaleur et confort. On trouve ainsi des parquets de chêne ou des carreaux de béton, une rampe d’escalier profilée en bambou, quelques pièces de mobilier chinées ici et là, et ces lits suspendus qui donnent à la résidence Savion toute son âme méditerranéenne. Une maison du Sud qui pousse le plaisir jusque dans sa piscine à débordement qui frôle, avec un dédain non dissimulé, les murs de la résidence, pour mieux finir en une mini cascade au bout de son couloir de marbre. Comme un air de bohème, chic et racé, suspendu en plein cœur de la ville.

www.nh-arch.com


Retrouvez l’article dans notre Artravel n°73 – Vintage et Bohème chic

Disponible sur notre boutique – 10 € (frais de port compris)

A propos de l'auteur

Fabienne Dupuis
Journaliste
Google+

Membre de l’équipe d’Artravel depuis ses tous débuts, Fabienne est journaliste spécialisée dans les domaines du voyage, design, architecture et art de vivre. Passant le plus clair de son temps à parcourir le monde, Fabienne apprécie tout autant les aventures sur de longues routes poussiéreuses que le confort raffiné de quelques adresses confidentielles. Ses armes ? La littérature européenne du XIXème siècle, des écrits sur l’art et les voyages ou encore quelques publications géopolitique… mais surtout une inlassable curiosité qui lui permet de renouveler ses sources d’inspiration. Après dix années passées à Londres, Fabienne vit aujourd’hui à Paris. Fabienne Dupuis contribue entre autres aussi aux pages du news magazine en ligne de langue anglaise, YourMiddleEast.com.