Une certaine idée de l’architecture

Construction rapide mais peu fiable, le « préfabriqué » est devenu en moins d’une décennie l’apanage d’une architecture écologique, pointue et moderne. Rencontre avec Sagemodern, une agence américaine de San Fransisco où le préfabriqué devient sublime.

L’idée leur en avait pris il y a plusieurs années de cela. Chacun de son côté (les deux déjà architectes) souhaitait alors pouvoir pousser son idée de l’architecture un peu plus loin. C’est ainsi que Paul Warner et Blair Porteous ont lancé en 2008 leur propre agence, Sagemodern. Une agence d’architecture dont le cœur d’ouvrage serait la préfabrication, le « prefab » comme l’on dit là-bas, de l’autre côté de l’Atlantique. Plus qu’une simple méthode de construction, l’idée, portée par les courants de notre époque, était aussi de réduire l’impact environnemental du bâti. Ainsi, loin du bricolage, de l’approximation et des constructions à bas coûts, Paul Warner et Blair Porteous pensaient déjà élever la préfabrication au rang d’art de vivre. « La coordination des différentes parties impliquées sur un projet est l’un des aspects les plus importants dans l’élaboration de notre travail », ajoutent aussi les deux compères. Un aspect déterminant où les deux associés prennent le soin de tout prévoir, tout planifier jusque dans les moindres détails. Travail de précision, mais aussi de collaboration, Sagemodern aime à spécifier que ses équipes besognent en temps réel, avec les designers mais aussi les ingénieurs d’un projet. Voila qui explique sans doute la partie « modern » du nom de l’entreprise. Une façon qui, à nouveau, permet d’élever le concept de préfabrication dans la stratosphère d’une architecture respectable mais aussi hautement respectée.

Pourtant, le seul processus de fabrication ne pourrait être le seul apanage de Sagemodern. Et loin du phénomène de mode mondial, l’agence, bien au contraire, a fait le choix de s’entourer de créatifs venus de régions au caractère identitaire fort : Canada, Haut-Midwest ou Nouvelle Angleterre. La liste des recrues de l’agence sent bon le frais des prés et autres forêts de l’Amérique du Nord. C’est ce que Blair Porteous et Paul Warner appellent la « sensibilité pragmatique », ce bon vieux sens terrien qui vous dit en un clin d’œil ce qui fonctionnera… ou pas. Mais c’est aussi cet amour spontané de la terre, le respect involontaire de la nature et des paysages. Sur le papier donc, Sagemodern fait force d’arguments qui donnent envie de pousser la porte de leur agence. Et il n’est que de voir leur portfolio pour apprécier la mise en œuvre de cette littérature bien loin du babillage du marketing de luxe… À l’image même de la sublime maison Martis Dunsmuir, située près du lac Tahoe en Californie, et de son incroyable toit « Papillon » qui donne à cette maison de près de 450 m2 la sublime sensation de grâce et de légèreté. Ou encore, en contemplant les lourdes structures de bois de charpente de la maison Olana qui paraît s’intégrer si facilement au bois de la forêt de Penderosa. Thunderbird, Huntingdon, New Hall ou Mercer Island, toutes les maisons de l’agence Sagemodern portent en elles les mêmes stigmates de construction : béton, pierres locales, poutres de métal et verre. Mais c’est surtout ce désir manifeste, presque paysan, d’une maison solide et belle qui domine l’impression globale. Comme le caractère un peu trempé d’un charpentier, d’un expert « ès menuiserie » et « ès confort », rassurant, simple et naturel.

www.sagemodern.com

A propos de l'auteur

Fabienne Dupuis
Journaliste
Google+

Membre de l’équipe d’Artravel depuis ses tous débuts, Fabienne est journaliste spécialisée dans les domaines du voyage, design, architecture et art de vivre. Passant le plus clair de son temps à parcourir le monde, Fabienne apprécie tout autant les aventures sur de longues routes poussiéreuses que le confort raffiné de quelques adresses confidentielles. Ses armes ? La littérature européenne du XIXème siècle, des écrits sur l’art et les voyages ou encore quelques publications géopolitique… mais surtout une inlassable curiosité qui lui permet de renouveler ses sources d’inspiration. Après dix années passées à Londres, Fabienne vit aujourd’hui à Paris. Fabienne Dupuis contribue entre autres aussi aux pages du news magazine en ligne de langue anglaise, YourMiddleEast.com.