Alexandra et Nicolas Valla, fondateurs du cabinet de décoration et d’architecture intérieure Royal Roulotte, conçoivent des intérieurs bohème chic, avec une rare maîtrise du mélange des genres. Découverte de quelques projets emblématiques.

 

Alexandra et Nicolas Valla se sont rencontrés sur les bancs de l’école, lors d’études communes en architecture et design. Lui, reprend ensuite l’entreprise de communication de sa famille ; elle, ouvre une boutique de décoration à Saint-Germain-en-Laye. À l’approche de la quarantaine, le couple décide de travailler ensemble et d’ouvrir Royal Roulotte en 2014, leur propre cabinet de décoration et d’architecture intérieure, installé en région parisienne. Un premier projet d’une maison à Fontainebleau naît, puis une boutique dans la même commune… Et les réalisations s’enchaînent – une quarantaine ces deux dernières années ! « Nous nous sommes faits connaître en postant des photos sur Pinterest ! Et nos clients continuent de nous contacter via ce réseau », raconte Alexandra. Ce réseau a même permis au duo d’imaginer, l’été dernier, une collection capsule – coussins et tapis – pour La Redoute, suite à un concours ! Et devrait prochainement les conduire à New York où un couple a fait appel à leur savoir-faire après avoir vu leurs photos.

 

Le style de Royal Roulotte, cela ressemble à quoi ? « Un style un peu bohème chic, un mélange des genres, détaille Alexandra. Nicolas se concentre davantage sur les pièces de design, comme le mobilier Eames par exemple. Moi, j’aime mixer les histoires entre pièces rapportées de voyages, objets insolites, meubles de famille ou chinés. Je chine beaucoup, et notamment à Bruxelles. Notre travail est un peu le mélange de nos deux personnalités, d’où le nom de notre entreprise, Royal Roulotte. » Côté mobilier, quand il ne s’agit pas de pièces chinées, appartenant aux propriétaires ou trouvées sur la toile, Alexandra et Nicolas dénichent leurs meubles chez certains éditeurs qu’ils affectionnent comme Canapés Duvivier, Red Edition, Vitra, etc. Ils font aussi fabriquer des meubles sur mesure en Belgique, notamment de belles et imposantes tables en bois.

 

 

Ainsi, ils parviennent avec talent à décorer des maisons et des appartements avec toutes sortes de pièces et d’accessoires, et à leur donner une âme. Sans surcharger les espaces, ni oublier les détails.
Les projets de ces quadras mêlent différents sujets, avec quelques constantes. Alexandra et Nicolas ont un penchant naturel pour les matières brutes, les véritables carreaux de ciment, le bois, les moulures, les robinetteries de style ancien… Les motifs géométriques et euris trouvent également place dans leurs intérieurs. Quant aux tonalités, elles sont résolument franches et contrastées : « Nous aimons les couleurs très fortes et très foncées, complète Alexandra. Par exemple, dans une zone de circulation, nous optons plutôt pour des tonalités sombres pour ouvrir ensuite sur des pièces plus blanches. »
Royal Roulotte intervient principalement sur la transformation d’intérieurs anciens. « Le lieu doit avant tout nous inspirer, nous devons avoir un bon feeling avec le client. Et nous préférons effectuer moins de projets pour sélectionner ceux qui nous ressemblent », précise-t-elle. Sinon, pas de projet ! Ces deux conditions étaient pleinement réunies pour l’une de leurs réalisations dans le XVIe à Paris, livrée en septembre dernier. « Nous avons conçu ce projet de A à Z, et avons eu carte blanche. »

 

 

Ici, les placards s’ouvrent pour montrer les livres et les objets. Dans le salon, un papier peint Ellie Cashman avec de grosses fleurs joue les contrastes devant un piano en chêne. La cuisine a été réaménagée dans un esprit moins cuisine, avec une grande table en bois entourée de chaises vintage… La tête de lit de la chambre parentale arbore des motifs graphiques, tandis que l’une des chambres des enfants évolue dans un univers « jungle ». Un mélange d’influences et des espaces vivants : deux ingrédients majeurs de l’ADN de Royal Roulotte.

 

Maison de 300 m2 à Fontainebleau (2015).

 

Appartement Parmentier à Paris (2014). Pour ce petit projet de 40 m2 (ci-contre et en haut), Alexandra et Nicolas ont déplacé une cloison pour gagner de l’espace et ainsi offrir au propriétaire un coin repas et bureau, derrière la paroi type atelier de la chambre. Il est délimité avec des carreaux de ciment (Carrelage du Marais).

 

Pour ce projet neuf à Montreuil (2015), Royal Roulotte a planché uniquement sur la cuisine. Et lui a conféré du charme, en ajoutant un comptoir en bois vieilli, des chaises en Formica, des tables de bistrot chinées et des planches OSB pour les placards.

Visiter le site internet : royalroulotte.com

 


Retrouvez l’article dans notre Artravel n°73 – Vintage et Bohème chic

Disponible sur notre boutique – 10 € (frais de port compris)