À l’unisson

Sur un domaine privé des cantons de Sutton au Canada, non loin de Montréal, l’agence Chevalier Morales Architectes vient d’achever la réalisation d’une demeure pleinement intégrée dans son environnement bucolique et montagneux. Une résidence en longueur aux formes simples, mêlant du verre et du bois aux couleurs naturelles, qui communie avec son décor extérieur.

Isolée au milieu de nulle part… Ou presque. Si d’autres lots voisins pourraient trouver acquéreurs dans les années à venir, la résidence Roy-Lawrence semble, à l’heure actuelle, perdue au cœur d’une nature grandiose. Pour construire cette maison d’exception de 276 m2, livrée au printemps dernier après un an et demi de travaux, les propriétaires ont fait confiance à l’agence Chevalier Morales Architectes, fondée en 2005 par Stephan Chevalier et Sergio Morales, et basée à Montréal. Leur credo ? « La production d’une architecture contemporaine sensible et responsable à de multiples niveaux. Sensible aux qualités intrinsèques des matériaux, aux diverses nuances de lumière, aux formes et aux espaces qui encadrent et teintent les lieux dans lesquels les gens évoluent. Sensible également aux individus, à leurs besoins, à leurs idées et à leur confort comme éventuels usagers des édifices conçus pour eux. »

“ cette connexion entre espace bâti et espace extérieur participe d’emblée à la qualité spatiale de l’espace de vie principal en y insérant littéralement un fragment de montagne. ”

Bâtie sur un domaine privé des cantons de Sutton au Canada, elle « s’implante sur un site imprégné de l’héritage des Schweiser, une famille d’origine Suisse venue s’installer dans les années trente en cette immense terre vallonneuse. » Ainsi, l’agence s’est inspirée de l’image du chalet suisse pour ce projet et l’a traduite de manière conceptuelle : « La composition tripartite traditionnelle du chalet suisse se décline en une base de pierre robuste, une charpente de bois massif et une forte toiture protectrice. Visant la réinterprétation de ces éléments traditionnels, la résidence se lit comme un empilement de trois longues strates dénuées d’artifices : une base solide en béton qui s’ancre à un sol rocheux, une charpente à poutres et colonnes qui permettent une fenestration totale sur le panorama et un grand toit protecteur qui se projette en un porte-à-faux impressionnant. » De l’extérieur, la demeure imite un bloc tout en longueur avec un toit monumental qui paraît s’élancer dans le paysage… Mais l’ensemble ne se découvre qu’au fur et à mesure. Lorsque l’on emprunte son chemin d’accès, cette habitation montre en premier lieu un long mur de bois, à l’est, qui cache la porte d’entrée. Le reste se dévoile ensuite…

 » La production d’une architecture contemporaine sensible et responsable à de multiples niveaux. ”

L’agence d’architecture a élaboré un projet non conventionnel avec des espaces à vivre sur un seul niveau et un demi sous-sol abritant le garage et un local technique. Côté matériaux, bois et verre règnent en maîtres, dont du pin local pour la toiture et le bardage. « La teinture du bardage a été sélectionnée pour se marier avec la forêt avoisinante et le paysage en général. Quant à la coloration du bois de la toiture, nous avons opté pour du noir », détaillent les architectes.

Pour penser les intérieurs, ils ont été influencés par « le potentiel de vue, le contrôle de l’apport de lumière naturelle, la gestion des vents dominants et son implantation climatologique ». La présence de longues façades entièrement vitrées, des pièces de vie à la cour intérieure, accentue ce sentiment d’harmonie. « Cette connexion entre espace bâti et espace extérieur participe d’emblée à la qualité spatiale de l’espace de vie principal en y insérant littéralement un fragment de montagne », confie l’agence, qui signe également ici tout le mobilier intégré, dont la cuisine et les salles de bains.

« Le projet est caractérisé par une vision d’intégration naturelle appropriée et tirée des caractéristiques matérielles et formelles de son environnement immédiat. L’intégration volumétrique et matérielle de la résidence mise aussi sur l’intégration visuelle et sur la préservation de la qualité des paysages environnants », conclut l’équipe de Chevalier Morales Architectes. Remarquable.

www.chevaliermorales.com