Palindrome 

Les architectes de l’agence brésilienne MF+Arquitetos dévoilent leur projet d’un refuge de collectionneur ou la métamorphose structurelle d’une nature devenue habitation.

 

On les avait déjà présentés dans notre numéro 74. MF+Arquitetos, cette jeune agence d’architecture brésilienne dont l’éloquente poésie nous avait beaucoup touchés. Cette fois-ci, nous revenons sur l’un de leurs derniers projets, la Recanto do Colecionador, un refuge pour collectionneur en quête d’élégance et de beauté naturelle. Car il s’agit d’abord de nature, et sans aucun doute d’une bonne ! Inscrit dans la ville de Franca, le refuge dessiné par l’agence célèbre la vie. Une vie faite de départs, mais aussi de retours. Et voici déjà le refuge tout droit plongé dans sa fonctionnalité mais aussi son confort. Car pour partir il faut pouvoir s’en aller… Et sans obstacle. Le choix sera donc fait d’un garage attenant, ouvert sur l’extérieur, posté dans la continuité parfaite des deux pièces qui composent la retraite. Dans sa fonctionnalité, le refuge est aussi réduit à ses plus simples apparats. Un luxe conscrit dans une chambre et sa salle de douche, et un salon et sa cuisine d’appoint qui doivent eux aussi répondre aux besoins pratiques du collectionneur. Qu’en est-il alors de la forme de cette habitation pour l’heure bâtie sur les seules exigences de ces réponses pragmatiques ? La poésie bien sûr ! Cette sensibilité architecturale qui dépasse le fond pour apporter à la forme une lecture nouvelle et émotionnelle de l’habitation. Et à ce jeu, MF+Arquitetos excelle.

L’excellence est ici traduite par une véritable pureté des formes mais aussi une relation complète au monde qui l’entoure. Maisonnette de plain-pied, le refuge est ainsi consciemment bardé de verre et d’un bois ajouré (à la façon d’un moucharabieh !), qui, alternés, offrent le sentiment tangible du confort cosy d’un intérieur et celui de l’inhérence concrète de l’univers naturel environnant. Bois, verre mais aussi marbre noir sont autant d’éléments organiques qui s’invitent jusque dans l’intérieur de la maison. Refuge de nature. Nature de refuge. Reste aux architectes d’habiller l’ensemble. Là encore, la simplicité efficace et naturelle d’un mobilier de bois, posé sur un sol de béton et de pierre, parachève l’effort de cohérence, mais aussi de transparence d’un lieu qui se veut accessible. Spontanément. Et sans compromis. De même pour le design. Cette habitation presque fortuite, où règne un équilibre visuel et palpable, comprend les principes d’une vie faite d’un hédonisme élégant mais sans aucun doute frugal. Une frugalité qui ne peut néanmoins échapper à la loi de la nature et donc à celle de l’art. Celui-ci que l’on retrouve entre objets artéfacts tribaux et représentations photographiques d’une nature humaine diaboliquement mise en scène.

www.mfmaisarquitetos.com


   Retrouvez l’article dans notre Artravel n°80 – Indoor Outdoor 


Disponible sur notre boutique – 10 € (frais de port compris)

 

Partager