L’architecte et designer ukrainien Igor Sirotov réalise des architectures aussi contemporaines qu’inclassables… À l’image de son projet anticonformiste en cours : PS1 Houses en Suisse. Deux maisons encastrées dans la roche, propices au repos total.

 

Le jeune Igor Sirotov conçoit des demeures privées marquées par la singularité. Lorsque nous l’avions interrogé il y a plus de deux ans (voir Artravel n° 60), l’architecte et designer ukrainien – peu prolixe – nous avait avoué ses objectifs : « Engendrer une œuvre d’art à chaque fois. » Influencé, entre autres, par les architectures du Japonais Tadao Andō, il livre à travers ses constructions sa propre vision du minimalisme : « Un manifeste de confort et de détente, le manifeste de l’espace dans la maison qui est converti en un sentiment de liberté et de légèreté pour créer et profiter de la vie », nous avait-il confié. L’autre point notable de son travail, c’est la prédominance des matériaux bruts, et particulièrement le bois, le béton et la pierre. Pour PS1 Houses, débuté en avril dernier – et encore non achevé –, Igor Sirotov a privilégié le béton, le bois et le métal.

« Le client souhaitait de petites maisons dédiées au repos et en fusion avec la roche, des maisons directement au-dessus du précipice. L’idée principale du projet était l’interaction avec l’environnement », explique l’architecte ukrainien.

Ce nouveau projet minimaliste, empreint de rugosité, compte deux maisons de 15 et 25 m2 aux formes modernes, construites dans les rochers qui bordent un lac suisse. Côté design, Igor Sirotov a opté pour du mobilier Paola Lenti, dont les tonalités se fondent avec le paysage, et des luminaires de Davide Groppi, un designer italien lui aussi adepte du minimalisme (voir Artravel n° 73). Chaque habitation enferme un espace salon pour dormir ou se délasser, une cheminée et une salle de bains, ainsi que de belles hauteurs sous plafond. Reliées entre elles par un long escalier en pierre, qui commence près du lac et se termine au point le plus élevé de la roche, elles bénéficient, à un étage intermédiaire, d’une terrasse et d’un barbecue. Mais pour observer le lac tout en jouissant du silence des lieux, d’autres zones de repos ont été pensées : juste au bord du lac, directement sur les rochers, ou sur la terrasse du niveau supérieur près de la piscine. Assez obscurs et très épurés, les intérieurs sur mesure, dominés par le béton, invitent, selon le cahier des charges du client, à un relâchement total. Et à la contemplation d’une nature presque vierge qui se dessine derrière les hautes parois vitrées.

igorsirotov.com

 

 


Retrouvez l’article dans notre Artravel n°74 – Vintage et Bohème chic

Couverture Artravel 74

Disponible sur notre boutique – 10 € (frais de port compris)