En Afrique du Sud, un magnifique écrin en bord de mer célèbre l’élégance et la créativité du cabinet australien Gavin Maddock.

 

Située dans une réserve naturelle sur la côte ouest de l’Afrique du Sud à 90 km au nord de Cape Town, la Pearl Bay Residence jouit d’une situation exceptionnelle et spectaculaire. Surplombant une belle plage sauvage, cette résidence contemporaine immaculée au cœur d’un littoral protégé, offre une vue unique sur l’océan. Imaginée comme une maison de vacances où il fait bon se retirer, le cabinet d’architecture Gavin Maddock Design Studio, basé à Noosa en Australie depuis 2004, a du faire preuve de beaucoup d’ingéniosité, pour composer avec la contrainte d’un budget limité, mais surtout les spécificités du site recouvert de dunes. D’où le choix de cette structure rectangulaire de 600 m2 sur deux étages où la disposition des espaces de vie intérieurs ( trois chambres à coucher, quatre salles de bains, un généreux salon, une grande salle à manger ouverte sur une terrasse couverte, un bureau et une galerie) a été repensée pour qu’ils aient tous un point de vue direct sur la mer.

Parfaitement intégrée dans le paysage côtier, la construction, voulue comme une relecture contemporaine et racée de la petite maison de campagne d’inspiration Méditerranéenne, a du être ancrée par de solides fondations dans le sol meuble pour offrir tous les gages de sécurité nécessaires sur ce terrain difficile, particulièrement instable et ouvert au vent. Pour préserver l’édifice des éléments tout en offrant l’intimité nécessaire, la toile de bâche extérieure a pu être tendue au maximum sur 14 mètres en adresse de l’océan, grâce à des colonnes stratégiquement situées. Joints par une galerie qui crée un flux homogène entre les différents espaces de l’édifice, les deux pavillons avant et arrière possèdent chacun deux étages dont les fenêtres ont été coupées par un parapet pour souligner la verticalité, et créer une connexion ininterrompue entre l’intérieur et l’extérieur.

Pour conserver la légèreté de l’espace, jouer sur les proportions s’est avéré essentiel. Ainsi, la hauteur de plafond a été portée à 3,3 mètres et des portes coulissantes pleine hauteur qui se rétractent dans la structure pour former des espaces de vie singuliers, flexibles et homogènes, ont été installées. Partout, la brique a été privilégiée, les planchers en béton ciré contrastant avec le plâtre peint en blanc des murs. Le mobilier, entre grands classiques (Minotti & Knoll, Artemide, Martinelli Luce) et créations sur-mesure (certaines assises et la table à manger) structure l’espace intérieur et maximise la notion de confort en misant sur les textures et les échelles. La télévision et tout l’équipement audio ont été dissimulés derrière un grand panneau coulissant en acier placé dans un mur du séjour, et une cheminée faite sur mesure a été enfoncée dans un rebord en acier inoxydable. Dans la salle à coucher principale, le verre, le chêne massif et la pierre, font écho par leur texture et leur grain, à la nature environnante.

www.gavinmaddock.com