Une cuisine revisitée

Sur un bloc notoirement sombre et fermé du marché Levinsky de Tel Aviv, moins connu, une façade cliniquement blanche marque l’entrée de Opa, un tout nouveau restaurant de 35 couverts, qui aurait l’air plus à l’aise à Copenhague qu’au sud de Tel Aviv.

Et bien que difficile à faire, la nourriture se démarque encore plus que la façade. Dans un quartier marqué par des tâches de houmous et des stands de shawarma, Opa propose un menu très élaboré de 5 à 7 plats à base de plantes, présentés chacun comme un projet artistique sur de la céramique de fabrication locale. Vous pourrez choisir parmi les 15 vins biologiques et biodynamiques figurant sur la liste des vins de l’Opa, finement sélectionnés.

La Chef d’Opa, Shirel Berger, a une approche tellement locale que le menu d’Opa diminue encore plus lorsque Israël se trouve dans l’intervalle difficile entre deux saisons de production. Shirel s’approvisionne principalement dans une ferme familiale à 40 minutes au nord de la ville, où elle dit cultiver « les meilleurs légumes qu’elle ait jamais goûtés ». S’ils n’ont pas beaucoup de choix à lui offrir ce jour-là ou cette semaine-là, elle préfère même éclaircir son menu plutôt que de ne le compléter avec des ingrédients de second choix. La cuisine d’Opa est un réel changement par rapport à ce que les clients israéliens ont l’habitude de vivre. Opa tente de faire voyager ses clients dans un voyage culinaire plus subtil. Les clients sont censés vivre l’expérience autant avec leurs yeux qu’avec leur palais et partir satisfaits.

Opa est le résultat de la collaboration entre le duo créatif Craft & Bloom et l’architecte d’intérieur Vered Kadouri, qui va de pair avec le menu de Shirel ; minimal, propre et d’origine locale. Le restaurant offre un air d’élégance discrète. Il comprend un patio intérieur en pierre taillée juste à l’extérieur de la ville et un olivier ornemental, incarnant le menu méditerranéen. Les éclairages en laiton blanc à revêtement en poudre, conçus par un artisan local de Jaffa, ont dû être soigneusement étudiés afin d’assurer une lumière de travail suffisamment vive dans la cuisine tout en maintenant une atmosphère douce et intime dans tout le restaurant.

www.opatlv.co.il

Photos : Yoav Gurin

Partager