L’endroit restait inutilisé jusqu’à ce qu’un ingénieux projet architectural voit le jour en 2008. Terminé en 2013, l’appartement de trois niveaux situé sur le neuvième et dernier étage du bâtiment original pris le nom de la N.B.K. Residence. Bien que morphologiquement indépendant, le projet dévoile tout de même une structure similaire avec le reste de l’immeuble, partageant le noyau vertical du bâtiment et ses deux parois périphériques.

L’appartement est composé de trois niveaux. Peut être que le plus identifiable est celui de la réception qui comprend la salle à manger, la cuisine et la chambre des maîtres des lieux. 12 mètres de largeur pour 6 mètres de hauteur, cette chambre est une véritable merveille structurelle et esthétique. Divers éléments que Khoury a pu expérimenter dans ses précédents projets prennent forme ici dans un esprit confortable et chaleureux. Le plus flagrant est la bibliothèque qui s’étend du sol au plafond qui, sans prétention, conserve un coté Victorien. Les canapés et les fauteuils ajoutent une dose de confort et d’hospitalité à l’ambiance intellectuelle que font régner les livres qui tapissent les immenses murs de cette pièce. Pièce qui demeure ainsi autant bibliothèque que salle de séjour.
Le deuxième niveau est une mezzanine formé d’un complexe de ponts, passerelles et balcons. Il offre à la bibliothèque la possibilité de se développer pleinement. La mezzanine fait le tour de la pièce en étendant la verticalité de cette dernière tout en étoffant son volume.
Sur le toit se trouve la piscine et sa terrasse. Contrairement à ce que l’on peut observer de similaire sur le littoral méditerranéen, savoir des terrasses offrant une vue romantique sur la mer, Khoury a décidé de positionner sa résidence face aux secteurs en développement de Beyrouth, autrefois lignes de démarcations séparant la ville en secteurs orientaux et occidentaux. L’avantage de cette résidence est le règne qu’elle exerce sur les quartiers environnants de part sa hauteur par rapport autres bâtiments. Hauteur qui offre à ses occupants une vue imprenable sur les gratte-ciel de Beyrouth et les montagnes du Chouf au sud. Le coté romantique de la méditerranée est ici troqué contre l’urbanité d’une ville méditerranéenne.
L’apogée de la N.B.K Residence réside surement dans son apparence extérieur. Où l’on réalise que chaque espace est pensé pour être en interaction immédiate avec son espace voisin tout en conservant une vue spectaculaire. C’est un lieu à ne pas manquer le long de la route de Damas, pour les architectes envieux comme  pour les locaux, rêvant de pouvoir un jour vivre dans telle demeure.

 

 

http://www.bernardkhoury.com/