L’agence française Malka Architecture vient d’installer un bureau à Los Angeles. Et élabore déjà un projet écologique spectaculaire en Californie… Regards sur la Mugu House, ancrée dans la roche au-dessus du Pacifique.

 

Pour insérer intelligemment les bâtiments au sein de leur environnement, l’architecte français Stéphane Malka propose des solutions architecturales alternatives et créatives, et développe, de son propre aveu, « les théories d’un renouveau citadin dans les porosités urbaines ». Si la ville s’impose comme un terrain de réflexion omniprésent au sein de l’agence, la question de l’intégration du bâti dans la nature est une autre préoccupation. Et son dernier projet, Mugu House, témoigne de ce positionnement, et toujours de son architecture engagée.

Située à Mugu Point, en Californie, à une cinquantaine de kilomètres de Los Angeles, où Malka Architecture vient d’installer sa nouvelle agence, la Mugu House, en cours de réalisation, s’appuie sur les collines rugueuses de Malibu. « Le projet tire parti de la topographie existante du site : le résultat est un impact zéro sur la nature environnante, un projet écologique en immersion avec la roche, sa végétation et ses variations thermiques. C’est un retour aux origines de l’architecture, en lien avec les éléments naturels, un dialogue avec la montagne et ses architectures troglodytes, explique Stéphane Malka.

 

Mugu House - vue exterieur nuit

 

Cette architecture légère est faite de béton alvéolaire préfabriqué réalisé à partir de matériaux primaires disponibles au niveau local, comme le sable et les granulats, avec une très faible dose de ciment (7 %) réduisant ainsi l’empreinte écologique par rapport au béton traditionnelle de 28 fois, limitant de facto les émissions de CO2. Facilement montable et démontable, ce chantier permet une pose rapide, peu onéreuse, écologique, propre et sans déchets, avec une mise en place manuelle. »

Visuellement, Mugu House paraît inscrite dans la roche, et, depuis l’océan, elle se distingue à peine… Ce que l’on perçoit, c’est sa « double peau constituée d’un système de brise-soleil en bois ». Une enveloppe protectrice au « motif tribal amérindien, composé d’unités triangulaires amovibles permettant différents types d’occultations solaires ». Presque une œuvre sculpturale !

À l’intérieur, le spectacle demeure tout aussi saisissant, avec la présence de la roche « qui détermine la géométrie des espaces », et l’utilisation du béton et du verre. En invités de la nature, les habitants profitent, à travers de larges baies vitrées, d’un immense panorama sur l’océan et la côte californienne. Époustouflant !

www.stephanemalka.com

 

Mugu House - salon

Mugu House - salon 2

 

 


Retrouvez l’article dans notre Artravel n°74 – Vintage et Bohème chic

Couverture Artravel 74

Disponible sur notre boutique – 10 € (frais de port compris)