Pour marquer son 100e anniversaire, Maserati a présenté début mars au salon de l’automobile de Genève, un magnifique prototype de coupé 2+2 qui s’inscrit dans la plus pure tradition du style historique de la marque au trident, tout en laissant entrevoir ce qu’en sera le futur.

Dotée d’un design extraordinaire, l’Alfieri porte le nom du plus éminent des frères Maserati, le génie de l’ingénierie qui créa les « Officine Alfieri Maserati » à Bologne, il y a tout juste cent ans avec ses deux frères Ernesto et Ettore. Cet élégant coupé 2+2 à l’italienne possède l’ADN sportif des prestigieuses 3 500 GT de 1957, 5 000 GT de 1959 ou Indy de 1969, mais avec son très long capot moteur et son habitacle deux places en position arrière, son design s’inspire surtout de l’une des voitures les plus fascinantes de tous les temps : la Maserati A6 GCS-53. Créé en 54, ce pur chef-d’œuvre de design, mythique par ses proportions et son esthétisme époustouflant, fut le dernier modèle dessiné par Pininfarina pour Maserati, avant son retour dans la première décennie du XIXe siècle avec la Quattroporte et la GranTurismo. Avec sa robe grise Steel Flair, ses ailes avant, sa calandre massive et ses feux à diodes effilés, l’Alfieri ressemble à un requin prêt à dévorer l’asphalte. Dotée d’un V8 4,7 litres de 460 chevaux couplé à une boîte robotisée MC Shift 6 rapports, elle se révèle agressive et puissante mais terriblement élégante. Outre la présentation de ce concept car, la marque ouvrira dans le cadre des célébrations de son centenaire, les portes de son musée Casa Enzo Ferrari de Modène, où se trouve actuellement son siège, pour une rétrospective exceptionnelle de juin à décembre, avec, comme point d’orgue, le rassemblement officiel Maserati qui accueillera en septembre, plus de 300 modèles d’époque venus du monde entier.

9 copie 8 copie 5 copie 1 copie 10 copie