Homochromie

Avec plus de vingt années d’expérience, l’agence québécoise ACDF a prouvé tout au long de son parcours son choix pour une architecture novatrice
et responsable. Visite de l’un de leurs derniers projets en date, la Maison Lachance située dans la ville de Magog, au Canada.

Source d’inspiration directe, c’est le paysage qui a insuf é le dessin des architectes de l’agence ACDF pour le projet de la maison Lachance. Située dans la région de l’Estrie, à plus de 100 kilomètres à l’est de Montréal, la ville de Magog est ce qu’il serait convenu d’appeler, une véritable carte postale. Postée au pied des rives du lac Memphremagog, elle se trouve aussi à moins de dix kilomètres du Mont Orford, là où quelques Montréalais et autres, passionnés de glisse, viennent passer des weekends dans le frais des hauteurs.

Ici, c’est la nature qui domine. Une nature faite d’eau, de monts et d’arbres, ces fameux Pruche du Canada qui peuplent des forêts entières. C’est dans ce contexte très particulier que les clientes ont décidé de bâtir leur maison secondaire. Les deux sœurs, un peu âgées, passionnées de musique,
de nature et de ce terroir qui les a nourries, voyaient en ce lieu, la retraite idéale. Imaginée comme un re et du paysage, la maison est conçue par superpositions de bandeaux de bois qui marquent les étages et donc ses contours. Des bandeaux, à l’image d’enclos, qui offrent par leurs lames mobiles de Pruche des variations sur le paysage alentour. Ouvertures et fermetures deviennent alors le luxe des observatrices, tout autant hôtes du paysage que celles de la maison.

Au rez-de-chaussée, c’est le verre qui a été privilégié. Un verre qui permet aux espaces communs placés à cet étage de vivre à l’unisson avec l’environnement.
Ici, l’on ne triche pas, l’immersion est totale et parfaite, jusqu’aux re ets
du Lac Memphremagog qui viennent se heurter sur les baies vitrées, ou encore ceux des arbres qui entourent partiellement la maison Lachance. À l’est du même étage, les architectes ont fait usage du béton ; un béton imprimé par le bois qui y a laissé la marque de ses nœuds et aspérités.

Un béton qui protège aussi des vents et sert à l’étage supérieur de terrasse.

Si la simplicité formelle semble dominer le projet Lachance, c’est qu’elle re ète avant tout le choix des propriétaires de se glisser dans une forme de frugalité structurelle en parfaite harmonie avec la beauté et la simplicité de l’environnement naturel. Poussé jusqu’au bout, le concept se doit alors de répondre à cette simplicité par des critères environnementaux forts. Ainsi, l’empreinte au sol de la maison a-t-elle été

réduite, les systèmes mécaniques complexes ignorés et la technologie conservée dans son plus simple apparat. Sans système de CVAC (chauffage, ventilation et conditionnement d’air),
la maison jouit pourtant de principes passifs qui lui assurent une ventilation naturelle de l’air et la gestion des gains solaires, grâce à un vitrage aux normes maximales et aux débords de toiture bien orientés, tandis que les lames de Pruche servent tout autant à se protéger du soleil qu’à le laisser pénétrer au cœur de la maison. Ne reste donc au temps qu’à faire son œuvre ; celui de la patine et du vieillissement du bois de Pruche qui, après plusieurs saisons, permettra à la maison Lachance de s’évanouir avec grâce au cœur
de son paysage.

www.acdf.ca


       Retrouvez l’article dans notre Artravel n°78 — Design de Luxe


Disponible sur notre boutique – 10 € (frais de port compris)

 

Partager

A propos de l'auteur

Fabienne Dupuis
Journaliste
Google+

Membre de l’équipe d’Artravel depuis ses tous débuts, Fabienne est journaliste spécialisée dans les domaines du voyage, design, architecture et art de vivre. Passant le plus clair de son temps à parcourir le monde, Fabienne apprécie tout autant les aventures sur de longues routes poussiéreuses que le confort raffiné de quelques adresses confidentielles. Ses armes ? La littérature européenne du XIXème siècle, des écrits sur l’art et les voyages ou encore quelques publications géopolitique… mais surtout une inlassable curiosité qui lui permet de renouveler ses sources d’inspiration. Après dix années passées à Londres, Fabienne vit aujourd’hui à Paris. Fabienne Dupuis contribue entre autres aussi aux pages du news magazine en ligne de langue anglaise, YourMiddleEast.com.