Sur un terrain unique en Corse, les architectes Vincent Coste et Bruno Fléchet ont construit une demeure d’exception. Entre deux eaux, la maison H2 intègre la végétation et la partie minérale du site, avec une architecture optimisant les perspectives. Cap sur un nouveau projet prodigieux.

 

Maître d’une architecture méditerranéenne contemporaine, Vincent Coste signe en Corse, en collaboration avec Bruno Fléchet, l’un de ses plus impressionnants projets. Ériger une demeure sur une presqu’île entre un petit port en pierre ancien et une plage, avec un fort resserrement de quatre mètres à un endroit, n’était pas chose aisée. Malgré tout, les deux architectes ont réussi une construction parfaite, épousant les rives inégales de la parcelle, « dans une logique d’effacement par rapport au lieu », précise Vincent Coste.

La question de l’intégration et la réflexion sur la lumière naturelle ont constitué les piliers du projet de la maison H2, achevée il y a quelques mois. « La végétation endémique penchée par le vent ainsi que les résurgences en phalanges granitiques existantes ont été répertoriées et localisées, servant ainsi de points d’ancrage géométriques au projet », poursuit-il. En glissant la demeure au milieu de la végétation et des résurgences minérales du site, le duo a effectué un travail d’orfèvre. Côté matériaux, les architectes ont misé sur la sobriété et l’harmonie, avec du béton pour tous les sols intérieurs et extérieurs – sauf pour les chambres d’amis en résine blanche –, du red cedar pour toute la structure, de l’acier et du granit gris anthracite pour les façades. Cette résidence aux toits végétalisés est formée par quatre volumes distincts positionnés selon les cadrages souhaités et certaines orientations spécifiques sur la mer.

 

 

Pour relier l’ensemble, une longue promenade extérieure, ouverte de chaque côté et protégée par une structure en bois, a été dessinée. « Il s’agit d’un auvent majeur positionné en lévitation sans un seul point d’appui au sol, détaille Vincent Coste. C’est le tour de force structurel et le fondement du projet : une ligne suspendue dans le paysage. » Héritages de ce bout de terre, un pin perce la structure et d’imposants rochers occupent une partie de cet espace agrémenté de mobilier outdoor Paola Lenti, voisinant avec deux bassins à fond mobile. Deux choix qui accentuent davantage encore cette idée d’osmose avec l’environnement.

En enfilade, les chambres d’amis, très lumineuses, sont protégées par de grands coulissants en red cedar, créant ainsi des perspectives sur la mer ou bien intimisant les espaces. Si chacune possède des notes de couleurs différentes, toutes jouissent d’un volume quasi identique avec des salles de bains parées d’un mur de verre montrant la Méditerranée. Dans un même volume, la pièce de vie, où la tribu aime se retrouver, abrite une cuisine en inox, esquissée par Vincent Coste, comme l’ensemble des aménagements intérieurs, un salon délimité par les canapés modulables On The Rocks de Francesco Binfaré (Edra) et une cheminée blanche Focus, ainsi que la salle à manger. Embrassant largement l’extérieur grâce à ses grandes parois vitrées, cet espace offre à ses habitants un spectacle inouï sur les eaux limpides

« Un jeu de volets monumentaux en bois coulissants et pivotants, adepte d’une géométrie variable visant à changer la physionomie des élévations, permet la mise en ombrage verticale des volumes de vie et la gestion de l’ensoleillement », ajoute Vincent Coste. Une maison incroyable à la hauteur de la beauté de son site, délicatement inscrite dans le paysage. Les prémices d’une association entre deux architectes amis, qui continuent d’écrire ensemble quelques projets remarquables dans le monde.

 

www.vincentcoste.com
Architectes : Vincent Coste et Bruno Fléchet
Bureau d’études : DVVD
Conception lumière : Studio By Night
Paysagiste : Nicolas Bonnenfant de Coloco

 


Retrouvez l’article dans notre Artravel n°74 – Vintage et Bohème chic

Couverture Artravel 74

Disponible sur notre boutique – 10 € (frais de port compris)