Logotype

Elégant et hautement séduisant, le nouveau condominium dessiné par l’agence MPA de Milan semble posséder tous les critères de désirabilité architecturale ; visite du Lomocubes de Lugano.

Troisième pôle financier de Suisse, la ville, chef-lieu, de Lugano est aussi connue pour la beauté de ses jardins, de ses villas et bien sûr, du lac qui porte son nom. Située dans la partie italienne de la confédération helvétique, à huit kilomètres seulement de la frontière italienne, elle en porte aussi tous les stigmates : posture et élégance de ses rues et promenades, et ce petit quelque chose qui donne bonne mise et panache à la destination. C’est dans l’une des municipalités du district de Lugano, à Massagno plus précisément, que l’entrepreneur suisse Alessandro Lo Monaco a, pour sa part, décidé d’investir. Une décision qui s’associe à l’agence d’architecture italienne MPA, avec laquelle le décideur helvète a déjà collaboré pour des projets de requalification d’anciennes zones industrielles à Milan.

Mais aujourd’hui, le projet de Lugano est tout autre, puisqu’il s’agit d’une réalisation nichée en plein cœur de la ville : un condominium qui permet d’offrir une expérience nouvelle dans le domaine du logement résidentiel de haut standing.

Pour ce faire, les architectes ont apporté des solutions qui synthétisent avec talent la relation entre extérieur et intérieur. Si la logorrhée ne répond pas toujours de manière pragmatique aux attentes – et la tâche est d’autant plus difficile dans le domaine de l’habitation résidentielle –, les architectes de MPA montrent ici qu’il est encore possible de répondre aux besoins de l’habitation résidentielle mais aussi de surprendre son auditoire.

Jouant sur un panel de matériaux bruts et naturels (pierre de travertin, chêne naturel, vitrage et cuivre), ils ont ainsi élevé un bâtiment de cinq étages qui contient un total de dix appartements et un penthouse. Paré de toutes les commodités, le rez-de-chaussée abrite les espaces de loisirs de l’édifice. On trouve ainsi, une zone de bien-être, un spa, un sauna, des bains turcs mais aussi une cave à vin, un patio et une large laverie. Les parties techniques de l’ensemble sont elles aussi abritées à cet étage tandis que le lobby a été pour sa part entièrement conçu pour se transformer à loisir en une salle de réception, avec ouverture sur l’extérieur.

“ Une réalisation nichée en plein coeur de la ville : un condominium qui permet d’offrir une expérience nouvelle dans le domaine du logement résidentiel de haut standing. ”

Aux étages, les appartements peuvent alors prendre place, couvrant en deux ou trois logements au plus, la totalité de la superficie de chaque plan. C’est bien entendu au dernier étage, sur le toit, que les architectes dévoilent leur plus belle pièce, avec ce somptueux penthouse offrant une vue à 360 degrés sur le lac et les jardins.

Mais au-delà des surfaces généreuses et des matériaux exquisément choisis, c’est surtout dans sa forme que l’immeuble Lomocubes surprend un peu. Impeccablement rectiligne, il offre à chaque étage et chaque appartement, des cubes de verre, sorte de protubérance en porte-à-faux, qui jaillissent de la façade de façon plus ou moins marquée, offrant au passage des vues à 270 degrés sur l’extérieur aux heureux acquéreurs.

Si l’idée n’est sans doute pas tout à fait neuve, elle offre toutefois dans son ensemble une nouvelle esthétique du genre. Le Lomocubes est en effet dans sa réalisation, un condominium très élégant qui joue avec dextérité sur les tableaux du pragmatisme et de la modernité, et dont seul le temps, pourra le faire entrer, ou non, dans une réussite architecturale, un classique.

A propos de l'auteur

Fabienne Dupuis
Journaliste
Google+

Membre de l’équipe d’Artravel depuis ses tous débuts, Fabienne est journaliste spécialisée dans les domaines du voyage, design, architecture et art de vivre. Passant le plus clair de son temps à parcourir le monde, Fabienne apprécie tout autant les aventures sur de longues routes poussiéreuses que le confort raffiné de quelques adresses confidentielles. Ses armes ? La littérature européenne du XIXème siècle, des écrits sur l’art et les voyages ou encore quelques publications géopolitique… mais surtout une inlassable curiosité qui lui permet de renouveler ses sources d’inspiration. Après dix années passées à Londres, Fabienne vit aujourd’hui à Paris. Fabienne Dupuis contribue entre autres aussi aux pages du news magazine en ligne de langue anglaise, YourMiddleEast.com.