L’architecte Dimitar Karanikolov et la designer Veneta Nikolova ont travaillé sur l’espace ouvert d’un loft pour offrir un lieu de vie confortable et hautement désirable. Description.

Son diplôme d’architecture en poche (obtenu en 2002), le jeune Dimitar Karanikolov quitte Sofia, en Bulgarie, pour faire ses premières armes dans l’agence de Kas Oosterhuis, à Rotterdam. Remarqué par le studio Foster + Partners, il part alors s’installer à Londres, où il poursuit son apprentissage. Quelques années suffiront à Karanikolov pour ouvrir enfin son agence d’architecture d’intérieur et visualisation architecturale. C’est à l’Université Anglia Ruskin de Londres que Veneta Nikolova obtient, elle, son premier diplôme. Retournée en Bulgarie depuis quelques années, la jeune femme a, pour sa part, développé son talent dans la décoration d’intérieur et le design (mobilier).Si l’union fait la force, les talents de ces deux jeunes gens en sont incontestablement la preuve. Aujourd’hui associés sur le projet du Loft 9 (à Sofia, en Bulgarie), ils ont ainsi converti un petit espace en un lieu de vie délicieusement séduisant.
Composé d’une large pièce de vie, le Loft 9 cache aussi une multitude de petites astuces qui rendent l’espace facile à vivre. Car si le diable est dans les détails, la créativité l’est aussi ! Installé en plein cœur de l’espace central, un cube noir, bardé de plaque de métal, abrite aujourd’hui la nouvelle salle de bains. Ancienne cage d’ascenseur, le conduit devient alors un espace pratique mais aussi esthétique qui donne son ton au Loft 9. Un petit escalier de métal accolé, sur la cage devenue pièce d’eau, mène les hôtes vers la chambre d’amis, placée sous pente. Enfouie au niveau même du sol, placée à côté du lit de la chambre, une baignoire permet de vivre dans cet espace reclus, en toute intimité.De retour au rez-de-chaussée, c’est l’ouverture qui prime. Pièce de vie, de cuisine, de lecture ou de repos, elle est la pièce maîtresse d’un loft que les deux architectes ont souhaité moderne, aux accents légèrement industriels. Briques et bois au sol, anthracite et blanc aux murs, prennent ainsi le relais pour offrir une habitation contemporaine et conviviale où tous les coins et angles sont utilisés pour cacher des placards ou glisser des étagères.

Dans la chambre principale, de larges portes qui ressemblent au corps d’une malle de voyage, cachent un grand rangement, qui abrite aussi le bac de la baignoire de la chambre d’amis, située juste au-dessus.

 

Dans le salon, un gros conduit de métal traverse horizontalement la pièce : c’est le système de ventilation qui sert aussi de faux plafond et sur lequel ont été accrochées les suspensions de la table des repas. Pièces de brocantes mais aussi de mobilier spécialement conçu pour le loft se mélangent habilement, tandis que la terrasse a été parée de larges pots de métal et de plantes pour protéger des regards indiscrets la vie d’un grenier devenu sournoisement pratique et franchement cosy.

www.behance.net/karanikolov