Comme une seconde peau

Dix-sept années de pratique et des projets qui continuent de faire rêver chaque fois qu’ils nous sont dévoilés. Petite visite dans le monde gracieux de l’architecte brésilien, Leo Romano.

 

 

« Je crois en la capacité de l’esthétisme d’améliorer la vie. » C’est avec ces mots que l’architecte brésilien Leo Romano présente l’une de ses dernières réalisations, la maison Opus Areião. Une maison élégante, baignée de lumière, de chaleur et de vie qu’il a conçue pour un couple et ses deux enfants. Mais Romano n’en est pas vraiment à son premier coup de génie, et les adeptes de l’architecture brésilienne contemporaine le connaissent bien, lui et sa kyrielle de pépites à faire pâlir d’envie ses confrères !
Impliqué depuis plus de dix-sept années dans la conception et réalisation d’espaces, Leo Romano est un architecte engagé. Ses promesses ? Celle de l’attention portée jusque dans les moindres détails mais aussi du dévouement qui le plonge corps et âme au cœur de chacun des projets qu’il entreprend. Gourmand, l’homme s’intéresse à tout. Plus qu’un avantage, c’est une véritable force qui lui permet d’entreprendre les choses sous tous les angles. Armé d’une formation en arts visuels, en design d’intérieur et graphique, et en urbanisme, Leo Romano comprend logiquement tous les dispositifs qui font d’un espace, un lieu d’habitation. Ainsi, couleurs, lumière, matières et matériaux mais aussi espaces sont autant de mécanismes que Leo Romano orchestre, pour offrir à ses clients « des espaces avec des âmes et une forte personnalité ». Et à ce titre, Opus Areião est incontestablement une véritable réussite.

“ Je crois en la capacité de l’esthétisme d’améliorer la vie. ”

Pourtant cette maison ne résume pas à elle seule le style de l’architecte qui sait réinterpréter ses choix à chaque nouvelle opération. Loin de marquer de la même empreinte toutes ses réalisations, Leo Romano réinvente avec un lyrisme différent, chaque espace, chaque projet, utilisant infailliblement pour chacun, la même ferveur, le même respect.

À l’aube de ses créations, on découvrait ainsi, la maison Cor Goiás qui dévoilait déjà la simplicité d’une élégante ingénue. Comme une évidence, la maison semblait à son comble d’épanouissement, laissant déborder la nature dans ces espaces intérieurs. Céramiques, marbre, murs blancs et quelques bois clairs finissaient de parfaire le cocon.
Aujourd’hui encore, Leo Romano a conservé cette même aisance, ce même souci du détail qui propulse ses intérieurs au rang de confort suprême. Ainsi la maison Do Patio, ou encore plus récemment, la maison Da Caixa Vermelha, dégagent cette sensation d’appartenance instinctive. Est-ce un style impeccablement moderne ? Est-ce cette maîtrise irréprochable des matériaux ? Ou tout simplement cette capacité à flirter naturellement avec l’air du temps ? Une façon géniale, de ne pas y toucher complètement en y mettant quand même un peu les doigts ?
Oui, Leo Romano est un architecte moderne, mais c’est sa capacité à instiller de l’âme dans sa modernité – aspérités, personnalisation, peut-être même quelques fausses notes adroitement maîtrisées – qui font de ses intérieurs, des lieux à la grâce facile, à la légèreté toute libérée, comme un seconde peau. Des tapis classiques, des fauteuils bien replets, des piles de livres sur les tables, des tableaux colorés aux styles variés… Cela, et cette touche imparable, sont assez d’éléments pour faire de Leo Romano un architecte franchement complet.

 

www.leoromano.com.br

A propos de l'auteur

Fabienne Dupuis
Journaliste
Google+

Membre de l’équipe d’Artravel depuis ses tous débuts, Fabienne est journaliste spécialisée dans les domaines du voyage, design, architecture et art de vivre. Passant le plus clair de son temps à parcourir le monde, Fabienne apprécie tout autant les aventures sur de longues routes poussiéreuses que le confort raffiné de quelques adresses confidentielles. Ses armes ? La littérature européenne du XIXème siècle, des écrits sur l’art et les voyages ou encore quelques publications géopolitique… mais surtout une inlassable curiosité qui lui permet de renouveler ses sources d’inspiration. Après dix années passées à Londres, Fabienne vit aujourd’hui à Paris. Fabienne Dupuis contribue entre autres aussi aux pages du news magazine en ligne de langue anglaise, YourMiddleEast.com.