Architecte, architecte d’intérieur et designer, Vincent Van Duysen conçoit des projets intemporels, purs, essentiels. Ce génie de la scène créative belge, qui a notamment fait ses armes chez Aldo Cibic-Sottsass Associati, s’impose comme un architecte moderne sensible. Auteur de réalisations haute couture, l’homme, également directeur artistique de Molteni&C | Dada et Sahco, nous présente sa propre maison de vacances près de Comporta au Portugal.

Lorsque nous l’avions rencontré il y a quatre ans (voir Artravel n° 70), il nous avait parlé de projet – alors en cours – avec passion : « C’est difficile de construire sa propre maison ! J’ai toujours rêvé de construire une maison au bord de la mer pour des clients, mais je n’en ai jamais eu l’occasion. Ma demeure sera implantée au cœur d’une nature très forte où l’on sent la proximité de l’océan. Cette maison sera un projet de refuge où je pourrai déconnecter complètement de ma vie professionnelle, fuir le stress… »

« Si l’on se penche sur tous les projets que j’ai réalisés depuis le début de ma carrière, nous avait-il confié, l’on constate qu’ils sont toujours actuels, ils tendent vers l’essentiel, vers une extrême élégance, vers la pureté de l’espace, la qualité des proportions, de l’architecture… Ce qui est important pour moi est de concevoir l’architecture non seulement avec de la matière physique, mais aussi de créer de l’espace, même avec du vide, de tisser une relation entre l’intérieur et l’extérieur, d’achever des espaces bien équilibrés et, à chaque fois, liés à une fonction. Tous les ajouts sont des couches de matérialité. […] Il existe une pureté chaleureuse dans mes projets, mais ils ne sont jamais surchargés ni clinquants. Derrière cette pureté se cache une énorme complexité, car ils sont extrêmement détaillés. Tous ces éléments participent à ma vision de l’architecture. »

Cette vision, sa maison de vacances la conte irrésistiblement. Implantée sur un vaste terrain sablonneux bordé par d’immenses pins, la demeure se compose de structures rectangulaires couleur sable qui se fondent dans le paysage. Avec une piscine sur le toit de l’une d’elles, pour se détendre et embrasser la nature environnante. Minimal, son projet n’en est pas moins chaleureux. De part ses tonalités – pourtant assez neutres –, mais également les matériaux choisis. Ici, Vincent Van Duysen a utilisé du béton, mais aussi du verre pour les parois, des carreaux en terre cuite pour les sols, des tuiles pour les cheminées, de l’ipé pour certains meubles indoor et outdoor – qu’il a dessinés puis fait fabriquer par des artisans locaux – dans les chambres d’invités, dans la cuisine, sur la terrasse… D’autres pièces signature parsèment par ailleurs les volumes : chaises en bois sculpté de Lina Bo Bardi près d’un canapé designé par Vincent Van Duysen et d’une chaise en bois de Jose Zanine Caldas dans le salon, suspension de Isamu Noguchi au-dessus de la table de repas, etc. Les murs, eux, sont totalement dépouillés… Peut-être pour mieux révéler le chef-d’œuvre naturel constitué par ce paysage si émouvant.

De l’architecture aux intérieurs, à travers ce sanctuaire ô combien saisissant, Vincent Van Duysen affirme son immense talent et sa profonde sensibilité.

https://vincentvanduysen.com

Partager