Le sens du Hygge 

Ouverte depuis 2006, l’agence danoise de design d’intérieur KHB a lancé depuis peu sa ligne de mobilier et accessoires. Au programme, du design léché, léger et tellement hygge.

 

Bien avant l’heure du bio et du bien-être, les Danois avait déjà développé leur propre sens du confort. La notion intraduisible que l’on appelle là-bas le hygge (prononcez « hugueu ») doit toutes ses lettres de noblesse à l’art de vie à la danoise. Quelque part entre le cosy et la simplicité, le hygge tient tout autant de la façon d’être que de l’atmosphère alentour. Verbe, nom ou adjectif, il est de toutes les syntaxes de la langue germanique et comme un ADN se comprend d’instinct parmi ceux qui le possède. Côté design, même combat. Les Danois (Panton, Jacobsen, Normann Copenhagen, etc.) n’ont jamais eu de cesse de prouver leur talent minimaliste toujours associé à cette petite touche qui rappelle les intérieurs chaleureux d’antan, sans jamais faire de compromis sur l’économie tangible de leurs dessins. Dotés de ce même caractère nordique, les designers de KBH ne font pas exception à cette règle. Car, depuis 2006, Kheim Dolva et Søren Bech Jespersen ont en effet conquis leur clientèle sur la simplicité, la tradition et la qualité de produits devenus référence depuis lors sur la planète design. Il faut dire que les deux amis, qui se sont rencontrés lors d’une formation en ébénisterie, ont vite compris l’importance de ce savoir-faire manuel qui complète idéalement les idées de designers, souvent à court de maestria artisanale. Ensemble Kheim et Søren, aujourd’hui entourés de vingt artisans, ont ainsi œuvré durant près de dix années pour apporter sur le devant de la scène un design à l’ouvrage artisanal irréprochable, adoubé de lignes saillantes et racées. En dix années donc, l’image de KBH s’est peu à peu forgée pour investir autant de lieux publics que de projets de résidences. Aujourd’hui, nombreuses sont les prestigieuses agences d’architecture à venir frapper à leur porte pour décrocher des solutions d’intérieurs concrètes et élégantes. À l’image de Bjarke Ingels de BIG architects, si l’on ne devait en nommer qu’un seul.

Discrète, KBH l’est cependant relativement restée tout ce temps. Comme si l’ouvrage avait pris le pas sur l’image dans un monde qui ne tourne pourtant qu’autour de l’instantanéité et des réseaux sociaux. Depuis quelques mois donc, nul n’est tout à fait surpris de les voir (enfin !) relever la tête de leurs établis pour dévoiler la New Classics de KBH.

Une collection restreinte de fauteuils, tables, étagères, sofas et autres accessoires qui vient entériner le travail de l’agence. Un travail qui se console enfin de devoir franchir le pas de la production de « masse » pour offrir des séries réduites et léchées qui donnent le ton et le style de la marque. On retrouve ainsi la chaise en chêne massif KBH, véritable jeu d’équilibre entre élégance et robustesse, les petits boutons muraux de laiton, en forme de vis de fixation à tête fendue, ou encore les suspensions en métal anthracite brossé ou laiton, remarquablement simples et incontestablement élégantes. Du mobilier et des accessoires qui semblent se suffire à eux-mêmes, sans jamais déroger aux valeurs de la furtivité d’un trait précis et de l’essence du hygge, puissant et invisible.

www.kbhsnedkeri.dk


       Retrouvez l’article dans notre Artravel n°78 — Design de Luxe


Disponible sur notre boutique – 10 € (frais de port compris)

Partager