Construite en 1877 en bord de mer, cette ancienne maison de maître emprunte son nom aux roches calcaires qui bordent le littoral de Cassis à Marseille. Située après le port de plaisance, elle jouit d’un emplacement unique, entre le village et les Calanques, avec une vue imprenable sur la majestueuse falaise du Cap Canaille. Ce n’est qu’au début des années 20 que la propriété est transformée en hôtel et ouverte au public. Winston Churchill, et plus tard Edith Piaf, y séjourneront.

De cette époque, la bâtisse conserve quelques beaux éléments d’architecture Art Déco : son entrée en fer forgé encadrée de colonnes, deux balcons à l’encorbellement travaillé, et un étonnante rampe d’escalier aux motifs d’écailles, où se détachent, au premier étage, les initiales RB pour Roches Blanches. Au fil du XXème siècle, l’hôtel sera remanié, puis agrandi, à plusieurs reprises

L’hôtel des Roches Blanches a fait l’objet d’une rénovation complète afin de redonner à sa bâtisse l’âme des années 1930. Un mélange d’années folles et d’art déco rappelant la Riviera de la première moitié du XXème siècle.

Imaginé par l’agence Kappel, le nouveau décor moderne et soigné vise à restaurer l’identité des Roches Blanches : l’élégance à la française dans un paysage naturel sans équivalent, pour des moments inoubliables.

Les jardins des Roches Blanches sont arborés, plantés de pins parasols, plantes grasses, aménagés en restanques avec un accès direct à la mer et une situation exceptionnelle.

 

copyright-D-Delmas

Bienvenue aux Roches Blanches

Partager