Bâtie dans les années 60, Avoriaz, au sommet d’une falaise, fait figure d’exception. Peuplé de résidences de tourisme, le site manquait cruellement d’hôtels… Le MiL8, deuxième hôtel 4* de la station, inauguré en décembre, vient bousculer les habitudes ! Avec des intérieurs, imaginés par Catherine et Jérôme Clermont de l’Atelier Obermant, qui flattent avec style et raffinement les contours d’une architecture atypique. Découverte d’une adresse familiale.

La situation. Certes, explorer cette station de ski piétonne sur un traineau fait partie du charme de cette localité ! Cependant, le MiL8 – ouvert pour la saison d’hiver uniquement – se trouve à moins de 5 minutes à pied du parking couvert, à l’entrée de la station. Aussi son accès reste aisé ! Sauf si le volume de vos bagages est conséquent… Dans le centre d’Avoriaz, son emplacement est idéal et permet de profiter du cœur du village, mais aussi des pistes directement accessibles depuis l’hôtel et son ski room tout confort.

Une aventure familiale. À l’origine de ce projet, deux familles amies, les Marullaz, Odile et Hervé, et les Zégrir, Karine et Noël. Esquissé dans la plus pure tradition avoriazienne par l’architecte morzinois Hervé Marullaz – qui a jadis travaillé avec Jacques Labro, l’un des architectes fondateurs de la station –, l’hôtel respecte l’architecture atypique et mimétique locale, confondant le bâti avec les pentes enneigées qui l’entourent. Ainsi, la structure architecturale de l’hôtel, sur un terrain de 900 m2 seulement, montre quatre pans de façades tous différents.

Les chambres et suites. Les 42 chambres et suites de 22 à 56 m2, baignées de lumière naturelle – pour la plupart communicantes et presque toutes pourvues de grands balcons –, évoluent dans une ambiance contemporaine chaleureuse : panneaux de bois clair rainurés pour les agencements sur mesure et certaines parois, murs et plafonds sombres, mobilier élégant, matières nobles… Avec des panoramas extraordinaires sur le centre du village, les cimes enneigées, sur les pointes de Chavanette et de Vorlaz, sur le sommet des Hauts-Forts.

Le design. Le couple Catherine et Jérôme Clermont de l’Atelier Obermant à Paris signe une décoration intérieure raffinée, assez sobre mais joyeuse, entre rondeurs rassurantes et angles droits plus graphiques. Des intérieurs atypiques, joliment adaptés à l’architecture d’Hervé et à ses jeux géométriques.

Dans le lobby, la hauteur cathédrale et la cheminée en acier Corten, s’élançant vers les étages, annoncent un décor urbain assumé, marqué par des matériaux souvent bruts, mais adouci par la poésie des suspensions aériennes en papier de Molo Design. Si le duo a dessiné nombre de meubles, dont les superbes poufs en forme de 8 dans les chambres, il a aussi sélectionné des pièces contemporaines d’éditeurs, entre autres dénichées chez Living Divani, Objekto, Normann Copenhagen, Andreu Word, Artifort, Gubi, Functionals, Carpyen, Softline1979, Malagoon, Silva créations, etc.

Les chambres associent couleurs chaudes – kaki, moutarde, gris anthracite, brun, etc. –, sérigraphies d’images d’archives de Jean Vuarnet, photographies d’art d’Audrey Angel et Vanessa Via sur les murs, prises d’escalades dorées en guise de patères, moquette 100 % laine, travail du cuir, drap Velay de Bisson Bruneel – laine française de haute qualité – pour les rideaux et les coussins ; dans le bar feutré, couleurs, ardoise, laiton, profondes assises dominent. La décoration est pointue, chic et d’une qualité artisanale. « Nous avons effectué un important travail sur les matières », nous a confié Catherine Clermont lors de notre visite. Et cette recherche se vit à chaque instant, dans chaque recoin, et participe incontestablement à la beauté des intérieurs.

Côté gourmandise. Dans un décor où le bois est aussi mis en valeur sous différentes formes inattendues, le restaurant propose une cuisine quasi locavore ! Le midi, l’on se délecte avec des plats sympathiques de brasserie – à savourer sur la terrasse ensoleillée au bord des pistes si possible – ; le soir, dans une atmosphère feutrée et intimiste, l’on déguste des plats bistronomiques réinterprétant de manière contemporaine de succulentes recettes : Echine de cochon grillée, moutarde à l’ancienne, ail confit, sauge fraîche ; Volaille des Dombes cuite au foin, sauce crémée ; Truite de la Vallée, beurre blanc à la feuille de citronnier, cédrat confit et noix torréfiées ; les délicieuses Frites au couteau, épicées au genièvre et carvi ; l’incontournable Mousse au chocolat chaude, glace aux sarrasins caramélisés, baies de genièvre, etc. Le chef Alexis Forns, qui a côtoyé de grands noms – Anne-Sophie Pic et Jean Sulpice –, a sélectionné des produits locaux et de la région uniquement. Entre cuisine de partage et d’antan, il a aussi remis à l’honneur les cocottes. Nous avons eu un coup de cœur pour sa belle cuisine, sans fioriture, concentrée sur le produit, loin des traditionnelles raclettes et fondues !

L’espace bien-être. Il est conçu à la verticale ! Les zones se superposent et enferment cabine de soins, sauna, salle de cardio et bassin à contre-courant intérieur et extérieur. Avec des vues panoramiques sur le village et la montagne depuis chaque espace, qui participent davantage encore à notre détente ! Côté soins, le Mil8 a opté pour la marque 100 % bio SNÖ Eternelle, créée par l’ancienne championne de bosses Raphaëlle Monod. Rien à dire… Un sans faute !

Un hôtel « kids friendly ». Les enfants, bienvenus ici, disposent d’un espace dédié, près du lobby, avec baby-foot, petit mur d’escalade, coin vidéo et autres jeux.

L’ambiance. Elle est insufflée par Karine et Odile, les deux propriétaires souriantes et énergiques. Les deux amies déclinent un bel art de vivre à la montagne. À leur image, l’hôtel, plutôt dédié à une clientèle citadine et familiale, demeure résolument convivial, avec un service décontracté mais attentionné. On apprécie vraiment cet esprit « comme à la maison » qui transpire partout au sein de l’établissement. Un endroit unique pour lâcher prise et profiter des joies de la montagne et d’Avoriaz.raiment cet esprit « comme à la maison » qui transpire partout au sein de l’établissement. Un endroit unique pour lâcher prise et profiter des joies de la montagne et d’Avoriaz.

Les activités. Avoriaz jouit des 600 kilomètres de pistes du domaine skiable franco-suisse des Portes du Soleil. La station propose également une foule d’activités pour petits et grands, pour les sportifs, mais aussi pour les adeptes de vacances plus délassantes. Avec une affection particulière pour l’activité « chiens de traineau », menée par le musher Didier de la Patte Nordic, qui émerveille nos enfants, de 2 à 12 ans. La balade sur des sentiers forestiers immaculés est magnifique, et la rencontre avec les chiens nordiques est magique ! On aime aussi, au sein de l’espace débutants, le Lil’Stash et ses aménagements en bois local non traité : une forêt enchantée pour petits et grands avec passerelles suspendues, cabanes, toboggan, jeux… Histoire de faire une pause ludique entre deux pistes ! 

Photos du MiL8 : © Karin Creuzet

Photo d’ouverture : © Bestjober

www.hotelMiL8.com

Partager