L’HVdP, un hôpital vétérinaire de pointe, une clinique d’urgence de la SPCA ainsi que 4 unités résidentielles, s’insère à l’intérieur et au-dessus des 2 étages d’un studio photo abandonné.

Fondée en 2009 par Tom Balaban, l’agence montréalaise T B A se spécialise dans l’architecture et le design contemporain. Depuis sa conception, l’agence a réalisé une variété de projets publics et commerciaux, quelques installations et de nombreuses résidences privées.

Redéfinissant l’expérience vétérinaire du quartier du Mile-End, l’espace en vitrine délabré et le sous-sol sombre reprennent vie à l’aide d’une palette minimale apaisante juxtaposée aux surfaces brutes existantes et à un système de divisions vitrées généreux. Les matériaux utilitaires rejoignent à la fois le caractère du quartier Mile-End et les besoins spécifiques de la clinique. La fondation de pierre, le lambris de béton et la céramique protègent le bas des murs et résiste à l’usage animal, tandis que le plafond diaphane en polycarbonate dissimule un système mécanique complexe, mais dévoile l’éclairage graphique.

L’organisation efficiente des espaces techniques autour de la circulation centrale libère la réception spacieuse, où les animaux et leurs humains peuvent circuler librement. Le mobilier Corian décontracté, et la transparence contrôlée apaise l’anxiété et brise la formalité client/patient/docteur.

L’intervention contemporaine, à usage mixte, rénove et agrandit une structure existante de deux étages pour en faire un projet de quatre étages économiquement et écologiquement rationnel. Les nouvelles extensions au toit et à l’arrière conservent la vitrine commerciale si typique au quartier du Mile-End, tout en ajoutant 4 unités résidentielles au-dessus de celle-ci. Le nouveau squelette d’acier s’insère délicatement dans la structure existante, et utilise le périmètre du bâtiment comme profil de la nouvelle forme. Au centre du nouveau bâtiment se trouve une cour extérieure qui conduit la lumière naturelle vers l’intérieur de la structure et permet un accès et une ventilation efficace à chacun des logements. Les unités supérieures se déploient sur deux étages. L’unité de devant, appartenant au vétérinaire, s’ouvre sur une grande terrasse privée au toit avec vue sur le mont Royal. À l’extérieur, le bâtiment demeure sobre et monochrome. La façade simple en un seul matériau est revêtue d’une trame en pierre calcaire provenant d’une carrière à 50 km du site. L’empilement tripartite joue sur l’idée des façades stratifiées de la ville. Il délimite les unités résidentielles de la vitrine en verre généreuse à l’aide de reculs à plusieurs niveaux. Des détails en aluminium subtils soulignent le profil des portes et des fenêtres, tandis que les garde-corps finement perforés se fondent dans l’arrière-plan monochrome. Les balcons aux fenêtres entièrement vitrées sont enfoncés dans la façade, donnant plus d’intimité aux locataires tout en simplifiant la forme du bâtiment.

Photos : Adrien Williams / TBA

Source : V2com

t–b–a.com

Partager