Conjugaison du respect au passé et au présent 

Un vieux groupe de bâtiments, jadis destinés à l’élevage et à la fabrication de textiles artisanaux, devient une station de vacances avec chambres, villas, boutique hôtel et salle de bal. Une résurrection très originale et imprévisible.

Le deal, un rien délirant : un complexe de bâtiments aux installations, pratiquement en ruine, destiné essentiellement au bétail, doit devenir une belle hacienda touristique, confortable et séduisante, tout en conservant son look campagnard et reposant… Une association hasardeuse de divers styles architecturaux qu’il faut respecter mais unir pour une nouvelle vocation exigeante ! L’équipe d’architectes « AS Arquitectura + R79 » est contactée. Et accepte le pari pour le moins nouveau et original. Très judicieusement, les architectes décident que les visiteurs, devront, tout comme eux, découvrir le site dans son jus originel. Il conservera son look de ruines improbables dans une nature apaisée. Mais ils découvriront, au fil du chemin, des lieux séducteurs et confortables d’une modernité totale et flirtant en toute discrétion avec un luxe qui joue la modestie… Un mélange imprévisible du contemporain avec le préexistant qui transforme une hacienda abandonnée à Champotón, une ville de l’État du Campeche dans le sud-est du Mexique, en un hôtel. C’est dire s’il fallut une longue série d’interventions subtiles pour réorganiser les différents domaines fonctionnels, en mettant l’accent sur la résolution des détails les plus complexes : unir un restaurant, des salles de banquet, des toilettes et la partie technique qui s’impose, avec de grands espaces ouverts pour la tenue de différents événements, des chambres, des villas et des nombreuses installations qui offrent la paix et l’isolement. Les architectes décident que, dès leur arrivée, les visiteurs devront effectuer une promenade. Promenade surprise qui permet de découvrir progressivement l’espace. Les trottoirs, à la fois en pierre et en béton, se terminent par des zones en bois comme des tapis. Ils vont du parking au hall d’entrée. Ce hall, situé sur un trottoir de pierre, vous invite à contempler les différents environnements qui composent l’endroit. Pour faire communiquer l’esplanade paysagée centrale avec les bâtiments de l’hacienda, un escalier en bois traverse l’une des nappes d’eau comme un pont, unifiant ainsi l’architecture et la nature. L’acier, la pierre, les résines, le bois et le verre sont les matériaux utilisés dans le projet, s’intégrant entre les bâtiments anciens qui sont restés fermés pendant des années. Entre les différents espaces de circulation extérieurs, une structure en acier et des bûches apparaissent, reposant sur les blocs de pierre existants.

Les planchers comme les tapis ne touchent jamais les murs anciens. Les tapis de bois apparaissent et disparaissent dans les étages, leur mission étant de souligner la direction à suivre, complétant le concept de l’hacienda. Tout fait lien, le passé et le présent, le moderne et le rustique. Une base en béton relie la chapelle, la suite nuptiale, la salle et d’autres bâtiments. Des nappes d’eau ont été voulues pour refléter les murs existants et accentuer le dialogue entre les époques. Tout comme, l’éclairage, particuliè- rement soigné aussi bien à l’extérieur comme à l’intérieur. Il se glisse dans les segments de sols, murs, piscines, donnant des notes spéciales, un jeu de lumière et d’ombres, rendant l’ambiance encore plus attrayante. Il se veut discret et révélateur consacrant dans sa lumière l’union architecturale. La piscine réfléchissante capture et maintient les murs restants du bâtiment, comme si elle refusait qu’ils disparaissent. Sa forme est dérivée de la géométrie existante, répétant le même modèle, et confirme une fois de plus le dialogue entre l’ancien et le nouveau. Autant de preuves d’infini respect pour les ruines du passé qui retrouvent une vie inattendue et séduisante dans un présent confortable et très accueillant..

www.r79.mx


   Retrouvez l’article dans notre Artravel n°80 – Indoor Outdoor 


Disponible sur notre boutique – 10 € (frais de port compris)

 

Partager