Slow Design.

La jeune agence américaine Hazelbaker I Rush dévoile l’un de ses derniers projets de résidence : la maison Franklin. Une habitation chic et brute, inscrite au cœur des montagnes texanes.

Elle n’est pas très loin l’époque où Darci Hazelbaker tricotait, matelassait ou cousait avec sa mère dans leur petite maison d’Indianapolis. De cette période, la jeune femme a conservé un sens profond du fait main et des choses bien faites. C’est aujourd’hui cette même éthique qui pousse Darci à imaginer des espaces doués d’une simplicité palpable mais possédant une impeccable modernité. De son côté, ce sont les contrées de la Floride rurale qui ont vu grandir Dale Rush. Un environnement formateur qui instille chez le jeune homme les premières notions en toiture, plomberie et autre travail de charpenterie.

Après leurs études de design et d’architecture, les jeunes gens se rencontrent et forment rapidement l’agence Hazelbaker I Rush. Une agence pleine d’idées qu’ils occupent à temps partiel et qui peine pourtant à dépasser les seules limites des commandes d’amis enthousiastes. Nous sommes en 2001 et les deux compères foisonnent d’idées, créent à tour de bras des espaces, des objets. Mais il faudra pourtant attendre 2009 pour que Darci et Dale décident enfin de se lancer dans l’aventure.

Désormais, les projets se multiplient. Hazelbaker et Rush répondent aux demandes en réalisant un travail entre artisanat, slow design et confort moderne. Désormais reconnue, l’équipe demeure respectée, convoitée, voire enviée.

Aujourd’hui, c’est le projet de la maison Franklin qui propulse Hazelbaker et Rush sur le devant de la scène. Un projet qui leur ressemble vraiment. Perché à 800 mètres d’altitude, sur les montagnes Franklin au-dessus de la ville d’El Paso au Texas, il prend place au cœur d’un paysage aussi sublime que rugueux. La maison devait, selon la note d’intention, honorer à la fois le paysage alentour et le confort d’une habitation moderne. Mais pas trop.

Deux blocs apparents, superposés, en croix, sont alors imaginés pour une maison qui comptera trois étages au total.

Le premier, entièrement inscrit dans la déclivité de la montagne, cache les espaces pratiques et utilitaires de la maison Franklin. Niché dans un édifice construit en pierres locales, le rez-de-chaussée abrite, quant à lui, les pièces de vie : une cuisine, un salon et une salle à manger. Sur sa terrasse de béton, une piscine vient agrémenter la maison, comme un aveu, à peine discret, fait à la modernité, au confort. L’étage supérieur est bâti en porte-à-faux et affiche fièrement le blanc de ce bloc rectiligne. Une masse dominante, qui accueille les chambres mais aussi une pièce de loisirs. Mais surtout, qui offre des vues, devant, derrière, et même sur les côtés, sur le paysage, les levers et couchers de soleil. Avec des vues sur le ciel et les aigles royaux ou les buses à queue rousse qui y passent.

Après le travail d’architecture, celui de la décoration reprend discrètement et une à une toutes les références esthétiques de la région (pierres, stuc, métal, cuir)… Finalement, c’est à la simplicité et à la beauté naturelle du paysage que la maison Franklin rend un sublime hommage.

www.ha-ru.co

 


 

Retrouvez l’article dans notre Artravel n°75 — Summer Issue

 


Disponible sur notre boutique – 10 € (frais de port compris)

 

 

A propos de l'auteur

Fabienne Dupuis
Journaliste
Google+

Membre de l’équipe d’Artravel depuis ses tous débuts, Fabienne est journaliste spécialisée dans les domaines du voyage, design, architecture et art de vivre. Passant le plus clair de son temps à parcourir le monde, Fabienne apprécie tout autant les aventures sur de longues routes poussiéreuses que le confort raffiné de quelques adresses confidentielles. Ses armes ? La littérature européenne du XIXème siècle, des écrits sur l’art et les voyages ou encore quelques publications géopolitique… mais surtout une inlassable curiosité qui lui permet de renouveler ses sources d’inspiration. Après dix années passées à Londres, Fabienne vit aujourd’hui à Paris. Fabienne Dupuis contribue entre autres aussi aux pages du news magazine en ligne de langue anglaise, YourMiddleEast.com.