Surplombant l’océan dans le Sud de l’Australie, la Fairhaven Beach House, réalisée par le cabinet d’architecture John Wardle, attire indéniablement l’attention avec son architecture singulière et ses espaces intérieurs théâtralisés… Un projet contemporain éblouissant.

Située à l’ouest de Melbourne au-dessus de la Great Ocean Road sur la côte Victorienne, la maison Fairhaven Beach, achevée l’an dernier par le cabinet d’architecture australien John Wardle, jouit d’un emplacement prestigieux et d’un décor naturel de rêve : une vue panoramique et à couper le souffle sur l’océan. Avec une plage de surf en contrebas qui annonce une présence de vents conséquents dans la région… Pour être à l’abri de ce vent violent et se protéger de ses agressions potentielles, il fallait penser l’architecture de cette maison de 430 m2 comme une architecture protectrice. De ce facteur a découlé la forme particulière de cette construction, composée de volumes rectangulaires, recouverts de zinc gris-vert pour l’osmose avec le paysage, comme enroulés autour d’une cour centrale.

Autre élément essentiel du projet : le cadrage des vues. Les proportions, l’orientation et les dimensions des fenêtres ont été calculées pour ouvrir au maximum la maison sur l’extérieur et profiter, à travers les baies, du spectacle inouï de la nature présenté ici. À titre d’exemple, l’impressionnante baie vitrée de la pièce principale. D’une grandeur hors norme avec son format d’écran de cinéma, elle dévoile les plus belles scènes jouées par la mer. Quant à l’immense fenêtre de la cuisine qui coulisse totalement sur l’extérieur, elle permet de gommer cette frontière entre le dedans et le dehors et quasiment de cuisiner sur la terrasse en bois !

Le bois demeure par ailleurs une constante forte de ce projet incroyable. L’intérieur épuré de la Fairhaven Beach House a été intégralement mis en scène par le cabinet d’architecture John Wardle de manière à conférer aux propriétaires des expériences sensorielles et spatiales nouvelles et uniques. Théâtralisés, parfois pensés de façon presque dramatique, notamment au niveau de l’entrée très verticale de cette maison de plage, les espaces intérieurs de la villa ont été entièrement doublés de bois, des sols aux plafonds. Avec un mobilier en bois dans les mêmes tonalités claires qui se fond littéralement dans ce décor. Des créations au premier abord plutôt déroutantes mais qui ajoutent un caractère insolite aux volumes, et confèrent une certaine intimité aux espaces intérieurs dans un esprit ultra moderne mais chaleureux. Ainsi, les pièces à vivre déroulent leur propre magie indépendamment de celle qui se trame à l’extérieur… Tout est réellement grandiose et l’œil ne peut se fatiguer de tant de beauté…

Texte : Delphine Després

Photos : Trevor Mein

www.johnwardlearchitects.com