Jeune et passionné, Dries De Malsche est un architecte d’intérieur belge. Sa vocation : concevoir des œuvres en étroite collaboration avec divers artisans (inter)nationaux afin d’être le plus fidèle possible

aux besoins et au style de vie des clients. Un deal captivant !

L’interaction entre tranquillité, convivialité, lumière et authenticité des matériaux guident vers une création que Dries De Malsche veut parfaite. Son portefeuille international démontre la reconnaissance de sa réussite. Une atmosphère calme, protectrice et inspirante, reflétant et capturant la beauté de tous les éléments pris en compte, telle est la signature de l’architecte d’intérieur. Signature évidente dans ces créations que nous vous présentons : une maison au Portugal, une propriété neuve, dans un jardin, à Knokke en Belgique, et deux appartements situés au 7e étage d’un bâtiment monumental dans le centre-ville d’Anvers. Les caractéristiques communes : un sens aigu du détail, illustré par l’utilisation de meubles sur mesure faits à la main, de techniques de construction traditionnelles, non guidées par les tendances et la mode, mais durables… dans un souci de sobriété. L’utilisation de matériaux authentiques, tels le bois, le marbre et la pierre, engendre dans les 3 projets pureté, harmonie et sérénité.

Cascais au Portugal est le dernier projet réalisé en 2021 : transformer une villa de construction récente, sans âme, en un intérieur contemporain très chaleureux, un havre de paix pour des propriétaires dont le style vie international produit stress et fatigue morale et physique. Dries De Malsche a donc choisi des teintes douces relaxantes et claires, juste animées par le rouge pâle d’une pierre travertin que l’on retrouve dans plusieurs pièces. Les tons terreux, comme le sol en plâtre minéral foncé, font référence au sol sombre du parc naturel voisin. La continuité des matériaux accentue le sentiment d’espace et de calme. Tout est simple, placide, reposant : exactement ce dont a besoin cette famille quand elle rentre à la maison ! La disposition des espaces accentue les belles lignes de vue grâce à de larges ouvertures entre eux. C’est ainsi qu’avec cette atmosphère propre, minimale mais basée sur des matériaux naturels, les habitants ressentent cette sérénité qui leur manque tant au fil de leur vie, toujours en mouvement dans l’animation constante de leurs relations professionnelles internationales. Les structures brutes des lambris en chêne brossé profond, des finitions en métal patiné et de la pierre de travertin poncée sont contrebalancées par le raffinement des détails et l’utilisation de tissus fragiles dans les portes des placards.

Dans la résidence Terracina, l’architecte d’intérieur Rose Levy a imaginé des espaces délicats et sobres, afin de valoriser l’immense collection d’art contemporain des propriétaires. Ainsi un beau mobilier d’éditeurs et une palette limitée de matériaux dans des tons chauds – travertin, noyer et quartzite – ont été préférés. La décoration demeure minimale ; de grands murs blancs accueillent les œuvres d’envergure des propriétaires. Celles de Nick Cave, Fabio Viale et Yinka Shonibare notamment dans la « galerie centrale », mais aussi celles de Vik Muniz, Richard Long et José Bedia. Sans oublier, les graffitis « Made in Heaven/En Plein Air in Hell (My Beautiful Dark and Twisted Cheeto Problem) #5 2015 » de l’artiste Parker Ito qui tapissent avec force les murs de la salle de gym.

Luminosité, sophistication discrète, sont les caractéristiques de ces lieux de vie de famille en toute intimité, partagée dans des espaces néanmoins spacieux et accueillants.

Sur la côte belge à Knokke, la propriété est située près du littoral et entourée de dunes. C’est le respect de l’environnement et de l’atmosphère naturels qui ont été le principe de base des choix de l’architecte : créer une maison légère, minimaliste mais chaleureuse, adaptée à la vie familiale moderne. Tous les matériaux et les formes ont été choisis pour se référer à la couleur du sable et à la sensation de l’eau. Tous les revêtements de sol sont très texturés, ce qui renvoie à la sensation de marcher sur le sable. Les murs sont recouverts d’un plâtre minéral naturel peu texturé qui donne à l’intérieur un caractère lisse et serein. L’atmosphère calme est vraiment le point fort de cette résidence unique et personnelle. Les vues ouvertes, entre le jardin et la maison, renforcent le lien et l’interaction entre l’aménagement intérieur et extérieur (par le biais d’un système d’éclairage). Et là aussi, l’utilisation exclusive de matériaux naturels comme l’onyx, la pierre naturelle, la terre cuite, le cuir, le plâtre minéral et le bois signent l’appartenance à la nature dans la cuisine et l’espace bien-être. Le raffinement des détails évoque, lui, la passion des habitants pour l’art, le mobilier sur mesure et les plaisirs de la vie.

Les deux appartements (TP et JP) sont dans le centre-ville d’Anvers, près de l’arrière-plan du théâtre historique Bourla. Le deal était de reconvertir deux appartements communicants pour un frère, TP, et une sœur, JP. Chacun devant avoir un style personnel et unique, tout en ayant un indiscutable ADN commun. Un plâtre naturel neutre et uniforme sur tous les sols et les murs, complété par un bois de mélèze fumé et brossé plus chaud pour l’appartement TP et un bois de mélèze naturel et brossé pour l’appartement JP. Dans les deux zones, a été utilisée une pierre naturelle douce comme base dans la cuisine, combinée à un comptoir en marbre plus brillant dans les deux salles de bains. Une combinaison de détails rose tendre et or dans l’appartement de JP et de métal et de marron chaud dans l’appartement de TP. Les deux espaces bénéficient d’un rayon de lumière naturelle, mis en valeur par les doux détails incurvés du mobilier fixe.

Texte : Jackie Séguin

Photos : © Piet-Albert Goethals et Cafeine/Thomas De Bruyne

Partager