Jeune pousse rebelle

Adepte d’une architecture de rupture, l’agence portugaise Contaminar réinterprète sa vision de l’habitation mais aussi de sa ville et bien sûr de son pays, le Portugal. Découverte.

À l’image de cette poule et de son œuf dont on ne sait qui a lancé l’entreprise, il est souvent bien difficile de connaître ce qui est à la source de l’inspiration d’un architecte. Dans le cas de l’agence Contaminar, l’affaire n’est pas plus simple. Si ce n’est peut-être ce nom qui évoque sans détour, le virus qui se propagerait irrévocablement sur le terrain qu’il se serait choisi, sans toutefois apporter de réponses formelles quant à l’esprit de l’agence et celui de ses deux architectes fondateurs : Joel Esperança et Ruben Vaz, adoubés du talent de leur camarade décorateur d’intérieur, Romeu Sousa. Une équipe formée toute entière sur les bancs de l’École Universitaire des Arts, à Coimbra, au Portugal et qui, depuis 2005, a joint ses forces pour créer le studio d’architecture Contaminar.

“ Des solutions architecturales fortes et assumées qui s’inscrivent radicalement dans leur environnement. ”

Dans tout cela, une chose semble pourtant certaine. Depuis la création de l’agence, les projets se sont succédés pour offrir des solutions architecturales fortes et assumées qui s’inscrivent radicalement dans leur environnement. Puissant, solide, et incontestablement séduisant, le style Contaminar s’inscrit manifestement dans une mouvance qui annonce fièrement ses racines dans un monde contemporain, laissant aux autres le choix d’une intégration ou même d’une transparence, pour mieux affirmer leur architecture toute en forme et puissance. Moderne, l’architecture de Contaminar l’est incontestablement, dans le sens qu’elle semble rompre avec les écoles et méthodes plus anciennes. Elle se penche tant sur la structure (comme pour les maisons Leiria II, Texugueira ou Pedra do Ouro), que sur l’impact écologique de ses bâtis qui, malgré leurs énormes cuirasses de béton, se tournent systématiquement vers la lumière naturelle et la nature qui les entoure.

Pourtant, une lecture plus attentive dévoile peu à peu une toute autre âme. Véritable enfant de la ville, l’agence Contaminar est aussi le parfait reflet de Leiria. Ville médiévale, à la beauté classique, la cité du centre du Portugal affiche une architecture traditionnelle qui couvre en quelques rues, plusieurs siècles d’histoire. Jouissant des influences espagnoles mais aussi maures, elle est un véritable livre ouvert qui dévoile à chaque coin de rue, les tourmentes encourues depuis sa charte reçue par le premier roi du Portugal, Alphonse 1er, en 1142, qui la consacra « cité ». Massive, à l’image de la pièce maîtresse de la ville (le Château), l’architecture d’alors prend le pas sur tout ce qui l’entoure pour marquer sans ombre le pouvoir politique de l’époque. Comme une « peste » ravageuse, elle s’empare de tout l’espace pour ne laisser, à la petite cité, que peu de champ libre. Alors et alors seulement, le style Contaminar prend-il sans doute son sens. Comme l’image perpétrée d’un maître latent, mais aussi, comme la refonte radicale d’un style passé d’époque, devenu source d’inspiration inavouée, entièrement repensé et élégamment remis au goût du jour.

www.contaminar.pt


Retrouvez l’article dans notre ARTRAVEL N°70

ARTRAVEL-N°70

Disponible sur notre boutique – 10 € (frais de port compris)

A propos de l'auteur

Fabienne Dupuis
Journaliste
Google+

Membre de l’équipe d’Artravel depuis ses tous débuts, Fabienne est journaliste spécialisée dans les domaines du voyage, design, architecture et art de vivre. Passant le plus clair de son temps à parcourir le monde, Fabienne apprécie tout autant les aventures sur de longues routes poussiéreuses que le confort raffiné de quelques adresses confidentielles. Ses armes ? La littérature européenne du XIXème siècle, des écrits sur l’art et les voyages ou encore quelques publications géopolitique… mais surtout une inlassable curiosité qui lui permet de renouveler ses sources d’inspiration. Après dix années passées à Londres, Fabienne vit aujourd’hui à Paris. Fabienne Dupuis contribue entre autres aussi aux pages du news magazine en ligne de langue anglaise, YourMiddleEast.com.