L’agence sud-africaine ARRCC signe la réalisation de cette nouvelle demeure familiale aux volumes perpendiculaires et aux proportions généreuses. Zoom sur un projet sculptural remarquable.

 

Reflets d’un lieu et des désirs de ses clients, les projets du studio d’architecture intérieure ARRCC brillent par leur singularité et leur harmonie. L’agence sud-africaine montre des conceptions raffinées, axées sur les détails, les matériaux et les textures. Leur dernier projet, la City Villa en Afrique du Sud, dessinée par Mark Reilly et Brian Bernhardt, s’inscrit parfaitement dans cette lignée. De l’extérieur, la demeure placée sur un site escarpé a fière allure… Elle se compose de formes rectangulaires résolument modernes qui se superposent de manière perpendiculaire, avec des éléments de béton en porte-à-faux accentuant sa majesté. L’émerveillement se poursuit dès l’approche de la maison.

On y pénètre par une porte d’entrée en laiton semblant flotter, encadrée dans un cube aux parois vitrées, dans lequel le béton prend possession de l’espace. Un escalier agrémenté d’un garde-corps en acier mat noir et bronze mène ensuite au rez-de-chaussée et à la pièce de vie enfermant une cuisine Bulthaup, une salle à manger et un salon. Mais le plus impressionnant ici, c’est l’incroyable vue sur la ville qui jaillit à travers les grandes baies vitrées. Les surfaces extérieures, agrémentées de mobilier Manutti, découvrent également des espaces généreux et luxueux. Avec des finitions de sols identiques à celles des intérieurs pour gommer cette frontière entre le dedans et le dehors.

 

 

Une piscine à débordement et un jacuzzi voisinent avec un salon presque suspendu au-dessus du vide. « Un écran blanc géométrique, installé à l’extérieur du niveau supérieur, ajoute des textures à la façade », complète l’agence. Quant à la casquette qui coiffe une partie de la terrasse pour lui conférer de l’ombre, elle dévoile une ouverture arrondie qui sculpte la lumière, et qui contraste avec les lignes tendues de la villa. Au premier étage, les quatre chambres très claires et lumineuses, dont la chambre des maîtres, jouissent de panoramas époustouflants sur la cité et la montagne. Avec des salles de bains pensées comme des boîtes de verre profitant de cette même vue. ARRCC réussit un projet contemporain ultra soigné, bien intégré dans son contexte, et sublimé par le spectacle de la ville qui se dessine au loin.

www.arrcc.com

 

 


Retrouvez l’article dans notre Artravel n°74 – Vintage et Bohème chic

Couverture Artravel 74

Disponible sur notre boutique – 10 € (frais de port compris)