La fascination du Sud

Dans les Alpes-Maritimes, l’agence cannoise Caprini & Pellerin Architectes signe une superbe villa à Valbonne, la Casa Vara. Inspirée par diverses cultures méditerranéennes, la demeure, riche de matériaux naturels bruts, a aussi été pensée dans l’esprit d’une finca. Regard sur cette habitation actuelle qui fleure bon La Provence.

Après avoir fait leurs armes dans quelques agences d’architecture renommées, Kevin Caprini et Jerry Pellerin, liés par une longue amitié, décident en 2008 d’unir leurs compétences pour fonder leur propre studio d’architecture Caprini & Pellerin. Basée à Cannes, la structure, comptant une équipe pluridisciplinaire d’une vingtaine de collaborateurs, œuvre dans plusieurs domaines : architecture et architecture intérieure, design de mobilier sur mesure, achat d’art et de mobilier vintage. Quant à son terrain de jeu, il demeure large, de la conception de résidences, d’hôtels, de boutiques, de restaurants ou encore d’appartements. « Chaque réalisation ou rénovation de l’agence offre une proposition originale et contemporaine. D’abord guidés par les contraintes des sites, nous avons pour principe d’utiliser les modes de construction locaux et de choisir des matériaux durables. Chaque détail est traité avec soin pouvant mettre en scène d’autres matériaux plus sophistiqués », explique le duo. L’un de leur dernier opus, la Casa Vara, illustre bien ce précepte. La maison a trouvé place près du charmant village de Valbonne, au cœur d’un terrain à la végétation méditerranéenne généreuse.

Dès l’arrivée au sein de la propriété, marquée par un escalier minéral, des murs en pierres anciennes et une entrée pourvue d’un toit végétal, le ton est donné. Au fil de la découverte, le visiteur s’apercevra rapidement à quel point ce dernier matériau est prédominant et fort. La pierre a été utilisée pour des escaliers, dedans et dehors, pour le sol intérieur. Elle pare également, dans le salon donnant sur le patio, le mur entourant une haute cheminée chaulée de blanc rappelant les bâtisses grecques. À l’extérieur, des pierres anciennes sans jointure apparente et posées par des artisans habillent certaines façades ; une terrasse en calade est en pierres de récupération. Cette minéralité confère une certaine authenticité au projet. Cet effet de matière transparaît également au niveau de la longue piscine en restanque carrelée d’ardoises nuancées de vert, de bleu et l’ocre. N’imaginez pas cependant que la rusticité prévaut… Au contraire, l’architecture se veut résolument contemporaine, la pierre étant contrastée par des volumes blancs, au niveau de l’encadrement des fenêtres, du pool house et surtout du bloc de l’étage légèrement en porte-à-faux et abritant une suite tournée vers le jardin à l’immense baie vitrée. L’ensemble, parfaitement intégré dans son environnement, à fière allure. Côté inspiration, les architectes ont aussi puisé au sein d’autres contrées méditerranéennes, au Maroc notamment. Le patio évoque un riad, tandis que la paroi de cet espace à ciel ouvert a été recouverte de zelliges verts typiques de la ville de Fès. Ce carreau orne également une partie du sol et la crédence de la cuisine sur mesure en chêne brossé et marbre blanc de Carrare. Si elle reste ouverte sur la pièce de vie, la cuisine, jouxtant une arrière-cuisine, possède un plafond plus bas, rythmant ainsi le volume. La salle à manger, elle, se démarque avec les codes déco plus scandinaves de son mobilier et se prolonge en un salon. Deux autres chambres bénéficient d’un mobilier en chêne brossé, réalisé sur mesure par des compagnons du devoir. Chacune dispose d’une splendide salle de bains en marbre blanc de Carrare, traité en deux finitions, mêlé à de l’épicéa brut. Pour la salle de bains de la chambre principale, Caprini & Pellerin ont aussi misé sur l’originalité en alliant marbre blanc veiné pour le plan vasques et les murs, bois brut ancien pour le poteau et les rangements, petites baguettes de céramique sombre pour la douche et robinetterie cuivrée vintage pour la baignoire posée sur un sol brut. L’autre pièce merveilleuse de l’adresse, c’est l’escalier aux marches de pierre reliant l’étage et la pièce à vivre, ainsi que son impressionnant puits de lumière. Il voisine en effet avec une baie en ferronnerie traditionnelle façon verrière qui se déploie sur toute la hauteur de la maison pour laisser transparaître le patio mauresque. Parmi les autres plaisirs imaginés, citons, au sous-sol, une cabane pour enfants, un hammam avec douche, une salle de fitness, un home cinéma et une cave à vin… Mais le plus grand bonheur des propriétaires est certainement le spectacle offert par la nature environnante préservée. Peuplé d’essences méditerranéennes, le jardin paysagé est une véritable invitation à la détente et à la contemplation…

www.caprinipellerin.com

 


   Retrouvez l’article complet dans notre Artravel Hors-Série : Hors-Série Méditerranée

Disponible sur notre boutique– 12 € (frais de port compris)

Partager