Entre ciel et terre

Projet récent de l’architecte portugais Pedro Domingos, la Casa Luum, située à Faro au Portugal, parle explicitement du trait d’un auteur qui n’aime rien moins que la sobriété d’une architecture vivante mais peu diserte. Petite visite en terre de l’Algarve.

Né à Lisbonne en 1967, Pedro Domingos semble avoir, depuis lors, consacré tout son temps à celle dont il allait faire son métier : l’architecture. Diplômé de l’Université Technique de la capitale portugaise en 1992, le jeune homme avait pourtant, dès 1988, rejoint l’agence de l’architecte Carrilho da Graça. Véritable figure tutélaire, Graça apportera sans aucun doute les fondements théoriques et pratiques au jeune Domingos qui quittera l’agence une année avant son diplôme universitaire. De fait, Pedro Domingos n’aura pas attendu longtemps pour ouvrir sa propre agence puisque dès 2002, le numéro 8 3E de la Largo Adelino Amaro da Costa de Lisbonne portera son nom. Un nom qui, au fil des années et des projets, a su se hisser discrètement en haut de la liste des références portugaises du monde architectural, à quelques toises de noms plus exposés comme ceux d’Álvaro Siza, Eduardo Souto de Moura… ou João Luís Carrilho da Graça ! Entre ses interventions universitaires, à Évora ou Luísiada, et bien entendu les projets de l’agence, Pedro Domingos a su convertir son talent en de multiples reconnaissances et prix nationaux et internationaux, récompensant ainsi la valeur d’un travail marqué par la simplicité et la finesse de son trait.

Aujourd’hui, avec la Casa Luum, Pedro Domingos continue de montrer sa sensibilité minimaliste. Nichée sur les hauteurs de la ville de Faro, au cœur d’un champ d’oliviers, d’amandiers et de chênes-lièges, la maison Luum est une réalisation directe- ment inspirée des maisons traditionnelles des environs. De fait, sols, murs et toit, sont tous parés d’un béton blanc qui unifie visuellement toute la construction. Établie sur les principes de la construction méditerranéenne, la Casa Luum est délimitée par un mur de pierre, mais aussi agrémentée d’arbres, d’un bassin d’eau et de bâtisses distinctes, de fenêtres de bois et de larges baies vitrées aux structures métalliques, élément, de fait, plus contemporain. Pièce centrale de l’édifice, le patio, autour duquel se déploie toute la maison Luum et qui joue, avec son bassin d’eau, les extensions du salon, version plein air. Bâtie sur deux étages, la casa Luum abrite quatre chambres et une cuisine toutes conscrites sur le premier étage. En offrant à cette partie un accès direct au patio et au bassin, mais aussi à un espace divinement baigné d’ombres et de lumière naturelle, l’architecte choisit là d’offrir le confort domestique de la maison, conçue pleinement pour la vie de ses habitants. À l’étage, là où se trouvent le salon et le solarium, l’espace est davantage dédié à la relaxation, à la contemplation ; celle de la nature environnante qui apaise autant qu’elle élève.

www.pdarq.com www.photoshoot.pt www.tasteofportugal.eu et www.casasportugal.eu

Photos : © Alexander Borogodslki et © Pedro Domingos Arquitectos.


   Retrouvez l’article complet dans notre Artravel Hors-Série : Hors-Série Méditerranée

Disponible sur notre boutique– 12 € (frais de port compris)

Partager