Le langage de l’émotion

Dans un pays aux multiples facettes et à la végétation luxuriante, la Nouvelle-Zélande, l’agence Bossley Architects nous transporte, à travers ses constructions, dans un univers délicieusement contemporain où le respect d’un site et de son environnement est essentiel.

Sur l’île du nord de la Nouvelle-Zélande, à quelques kilomètres d’Auckland seulement, l’agence d’architecture fondée par Pete Bossley est connue pour son large panel de constructions primées pour leur design novateur et créatif. Depuis ses débuts, il y a plus de trente ans, l’agence d’architecture veille à limiter le nombre de ses réalisations, afin de s’impliquer réellement dans chaque projet, d’en décortiquer tous les aspects, et d’apporter la réponse parfaite – en architecture comme en design intérieur – à chaque demande. Un lieu commun penserez-vous… Pourtant, l’attention portée par l’équipe de Bossley Architects à chaque étape de la conception demeure vraiment exceptionnelle…

Si l’agence excelle dans nombre de domaines, du résidentiel aux projets commerciaux et institutionnels en passant par les musées, nous avons choisi de vous dévoiler quelques-unes de leurs maisons les plus singulières… Chacune affiche sa propre personnalité, mais Pete Bossley suit cependant une ligne conductrice pour tous ses projets : « Fonctionnalité, réflexion sur le site et manière d’optimiser la construction dans son environnement naturel, efficacité énergétique, respect du budget du client, recherche sur les matériaux, etc. » Et l’architecte d’ajouter : « Nous imaginons de bâtiments qui évoquent des sensations et des significations qui découlent de leur emplacement, de la culture et de l’histoire, tout en étant ancrés dans leur époque.

Ancrée dans son époque, voire en avance sur son temps, la Wairarohe House l’est parfaitement. Impressionnante, cette demeure entourée de verre, qui embrasse la baie de Karaka au sud d’Auckland, marie des matériaux bruts – pierre, bois, métal – dialoguant entre eux, à l’intérieur comme à l’extérieur… Ici, les espaces extérieurs s’imposent comme une réelle extension de l’intérieur, grâce aux imposantes baies vitrées qui, ouvertes, se cachent sur le côté… Cette impression est également renforcée par la présence d’une cheminée dehors. Les différents matériaux des sols, du béton poli pour la terrasse et du bois pour l’intérieur, nous rappellent cependant l’existence d’une mince frontière entre ces deux mondes. Les intérieurs, eux, ont été pensés pour s’adapter aux différents moments de vie des propriétaires. Le plan a été conçu à partir d’un espace central modulable reliant les différentes parties de la maison. Ainsi, le salon peut s’étendre pour les grands rassemblements. Un mur courbe de fines lattes de cèdre verticales menant vers le sous-sol vient, lui, rompre les lignes droites des volumes.

Parfaite illustration de la construction durable qu’affectionne Pete Bossley, la Nanea House propose une nouvelle façon de vivre dans un climat tropical hawaïen : « Alors que la plupart des maisons sur l’île de Maui ressemblent à des boîtes scellées et climatisées, cette résidence est ventilée naturellement. Nous avons tiré parti de la brise de la mer pour refroidir les espaces intérieurs et extérieurs. L’eau qui coule participe aussi à ce microclimat, tout comme les débords du toit protégeant des rayons du soleil. » Face à la plage et la mer, la Fold House, formée par trois bâtiments, évoque un campement chic. Et dénote avec ses toits semblant pliés et composés de facettes triangulaires… À l’image des autres projets de l’agence, la maison presque transparente est littéralement inondée de lumière naturelle.

Seules la Brown Vujcich House et la Kelmarna House ne répondent pas tout à fait à ce précepte… Il faut dire que la première réalisation, à Herne Bay dans la banlieue d’Auckland, se situe en milieu urbain et se protège des regards extérieurs, notamment au niveau de l’entrée dévoilant un écran de cèdre vertical rythmé par des petites lattes horizontales. Juste derrière, une façade opaque joue les trouble-fête tout en laissant filtrer une lumière douce et naturelle pour illuminer les intérieurs décorés par les œuvres d’art et les céramiques des propriétaires, et du mobilier des années 50 et 60. Ultime proposition originale du cabinet d’architecture, la Kelmarna Chapel. Pete Bossley et ses collaborateurs ont métamorphosé une ancienne chapelle, sauvée de justesse avant sa démolition programmée, en un appartement avec trois chambres. Les créateurs ont profité des proportions uniques du bâtiment pour installer les espaces de vie, donnant sur une cour fermée, au cœur du volume voûté à double hauteur traversé par une passerelle suspendue en bois. Un projet contemporain étonnant aux proportions harmonieuses. L’une des autres caractéristiques de l’agence !

bossleyarchitects.co.nz


Retrouvez l’article dans notre Artravel n°69 – Spécial Habitat

Disponible sur notre boutique – 10 € (frais de port compris)

Partager