Baby Doll, le nouveau club signé Studio Friedmann & Versace

Au cœur de l’effervescent 2ème arrondissement, à quelques pas de la place Vendôme, vient d’ouvrir le Baby Doll, Club privé lancé par Gary Briand et designé par le duo Friedmann & Versace.

Les nuits parisiennes se suivent mais ne se ressemblent pas… Après avoir passé une décennie aux côtés de Laurent de Gourcuff et Philippe Fatien dans des adresses cultes de la capitale (Yoyo Palais de Tokyo, Les Planches, Le Queen, Le Cab…), Gary Briand a souhaité donner un nouveau souffle à l’établissement de la rue Daunou, cachette nocturne au secret bien gardé par ses visteurs. Sensible aux codes du luxe et grand amateur de gastronomie, le projet s’est rapidement imposé à lui d’associer dans les lieux l’art de vivre à la française avec l’esprit noctambule parisien qui l’anime depuis toujours. Dandy et décalé, Baby Doll est un hommage aux nuits gainsbouriennes emplies de légèreté et de noirceur esthète.

Intemporelle et racée, la décoration réalisée par le duo Friedmann & Versace est une invitation au temps suspendu, promesse d’une nuit sans fin. Un revival des années fastes de la fête à l’euphorie insouciante. Qu’ils s’appellent Studio 54 à New-York, ou Palace à Paris, ces lieux légendaires ont inspiré les deux créatrices pour leur faune interlope et audacieuse qui s’agite dans un bouillonnement créatif. La nuit bat son plein et l’imagination exulte! C’est cette ambiance à la fois glamour, extravagante et sensuelle qui a guidé la direction artistique du Baby Doll.

Les fauteuils et banquettes invitent aux confidences entre deux danses fiévreuses. Réalisé sur mesure le mobilier est habillé de tissus Dedar, de cuir plissé mais aussi de laiton, matériau brut et lumineux, que l’on retrouve par touche à l’instar des tables bijoux-miroir. Les couleurs dominantes alternent entre tonalités chaudes et froides, entre or, argent, bleu givré, vert malachite et violet améthyste pour créer une ambiance feutrée au charme enveloppant.

www.friedmann-versace.com

Partager