Situation géographique: Megève

Prix : sur demande
Superficie du bien : 400m2
Architecte intérieur : Maison Victoria Wolf
Année de Rénovation : 2018

Délicieux dialogue entre tradition et modernité 

Entièrement imaginé et décoré par la Maison Victoria Wolf à Megève (MVW), ce tout nouveau chalet dévoile le meilleur de l’habitat de montagne, revisité avec chic, justesse et contemporanéité. Lumière sur cette résidence mégevane prestigieuse, entre authenticité et innovation, où le jeu des matériaux donne le ton.

Bordé par un pré, entre le centre du village de Megève et les pistes de ski à un kilomètre, le chalet Fox, achevé cette année, profite d’un environnement privilégié. Et de vues exceptionnelles sur le domaine skiable du Jaillet et les aiguilles de Warens que la décoratrice Victoria Wolf, en étroite collaboration avec l’agence d’architecture mégevane Atelier S pour les plans, a réellement optimisées. De l’extérieur, ce chalet de 400 m2 – certifié RT 2012 – révèle sa majesté. Par sa taille, certes, mais aussi par la singularité de ses façades. Si le bois et la pierre en soubassement ornent l’extérieur, comme tous les chalets traditionnels, Victoria Wolf a créé un jeu de madriers verticaux ou horizontaux plutôt rustiques, donnant de la force au bâtiment, au niveau des balcons et du bardage, qui annonce ce qui se trame à l’intérieur… Autour des madriers, mais aussi de l’acier, le projet suit en effet certains fils conducteurs. Et cet acier s’impose comme un élément contemporain essentiel du chalet Fox. « Pour penser cette résidence, j’ai suivi une logique. Elle a été construite autour d’un élément principal : l’escalier vitré en acier. Il distribue les trois niveaux du chalet, demeure la colonne vertébrale de l’habitation et la soutient », explique Victoria Wolf. Ce matériau acier, parfois laissé brut, apparaît un peu partout, dans des éléments du bar, au niveau de la cheminée, au fond de certaines bibliothèques, dans des encadrements de portes, etc. Les autres matériaux phares sont le bois et le béton banché brouillant les repères. Un parquet massif mat huilé recouvre quelques sols ; certains murs sont parés de vieux bois provenant de vieilles fermes polonaises démontées ; la charpente, monumentale, est en vieux bois… Les autres parois du chalet, la petite cour anglaise prolongeant l’espace piscine et menant au jardin, les murs de la piscine eux-mêmes ou encore la cheminée, sont, eux, en béton banché. Pour la cheminée, le béton banché a même été livré en plaques, ensuite collées, pour plus de légèreté ! Un matériau que la décoratrice a magnifié avec un éclairage précis – particulièrement étudié dans chaque espace – mettant en valeur la veine du bois. De la pierre a par ailleurs été préférée pour certains sols, et les salles de bains affichent une élégance folle avec leur marbre noir, blanc ou grisé, mat ou brillant.

Très confortable, le chalet compte de nombreux espaces. Une piscine ouverte sur l’extérieur, une chambre, un dortoir, un espace technique, un garage et une buanderie occupent le premier niveau. Le rez-de-chaussée, lui, enferme le hall d’entrée, un vestiaire, quatre chambres ouvertes sur une salle de bains signée Antonio Lupi. Dans ces dernières, des madriers ajourés séparent joliment les zones sans les cloisonner, poursuivant l’histoire de ce mariage entre l’ancien et le contemporain. La vaste pièce de vie de 140 m2 enferme deux salons, une salle à manger, un espace bar et une cuisine noire avec un îlot central, réalisée par Boffi à Lyon et équipée Gaggenau, Miele et Liebherr. Afin de jouir d’un grand espace à vivre sans séparation, Victoria Wolf a eu l’idée de placer des IPN évitant la mise en place de poteaux porteurs, puis les a habillés de vieux bois. Soucieuse du moindre détail, elle s’est même rendue en Italie pour trouver la pierre de l’îlot : un granit dont les teintes des veines évoquent les différentes couleurs intérieures du chalet. Des façades aux matériaux, en passant par la décoration et les œuvres d’art, elle a tout choisi avec minutie… Côté art contemporain, elle a déniché chez ventedart.com un grand tableau de l’Atlas et une Renarde (taxidermie) de Pascal Bernier pour le salon, ainsi que des sculptures – inclusions dans du cristal de synthèse – d’Alexandre Nicolas dans les chambres. La sélection d’art est éclectique, celle des luminaires, du mobilier et des objets déco aussi. Certaines pièces ont été chinées, d’autres inventées, comme la table de salle à manger formée par une vieille planche de ferme retravaillée et un piètement en acier. Elle a également meublé et accessoirisé les espaces avec les créations contemporaines de grands éditeurs, comme B&B Italia, Vitra, Pols Potten, Ethnicraft, Gras, Angel des Montagnes, etc. Luxueux mais pas ostentatoire, le chalet Fox est une pure merveille. Un véritable lieu de vie où chaque détail et chaque traitement de matériaux participent à la beauté et au prestige de l’ensemble. Un projet remarquable où l’alliance de l’ancien et du contemporain a trouvé tout son sens.

Contact Artravel Real Estate : gregory.ferrante@artravel.net

Telephone: +33 9 72 63 78 57 / +33 6 70 48 40 67

©VERONESE

Partager