Brazilian Dream

Arthur Casas, l’un des maîtres actuels de l’architecture brésilienne, dévoile son projet RS à Rio de Janeiro. Un vaste appartement totalement ouvert sur la plage d’Ipanema, sur la ville, avec des intérieurs épurés, rythmés par l’art et un mobilier signature. Un projet luxueux et époustouflant. 

Chaque nouveau projet de l’architecte brésilien Arthur Casas, dont le studio est installé à São Paulo et New York, est un émerveillement. Le créateur, qui s’illustre dans de nombreux domaines – architectures et intérieurs de boutiques, d’hôtels, de restaurants, constructions d’immeuble, projet d’urbanisme, design de meuble –, est tout aussi visionnaire pour penser des espaces résidentiels.

Si chacune de ses réalisations demeure résolument unique, l’architecte y laisse son empreinte… Rare et précieuse. Adepte des « espaces purs, grands et très transparents », il accorde une place prépondérante à l’indispensable lumière dans ses projets. Il aime jouer avec la modularité des volumes, les magnifier avec son mobilier et des pièces d’auteurs, trouver le juste équilibre entre luxe et minimalisme. L’homme, passionné depuis son enfance par l’architecture, est un véritable esthète en quête perpétuelle de l’excellence… Son nouveau projet à Rio de Janeiro, l’appartement RS, illustre ces précédents propos. Avouons que le cadre est idyllique et qu’il participe largement à la réussite de l’ensemble ! L’appartement de 520 m2 profite d’une vue à 360 degrés sur la plage paradisiaque d’Ipanema, mythique à Rio de Janeiro. Et l’architecte a fait en sorte que les propriétaires jouissent au maximum de ce cadre d’exception.

 

Pour leur résidence secondaire, ces derniers souhaitaient que l’espace soit imaginé, certes pour leurs propres séjours, mais aussi pour pouvoir recevoir confortablement leurs amis. Arthur Casas a conçu le plan de l’appartement – pourvu de cinq suites, d’un salon/salle à manger et d’une zone de service – de manière à ce que les chambres, réchauffées par du chêne clair, épousent les façades de l’immeuble pour offrir des vues à couper le souffle. De même, l’immense pièce de vie embrasse littéralement le panorama. L’autre idée était de pouvoir intimiser certaines zones. Aussi, les espaces du salon et de la suite parentale peuvent être divisés grâce à la mise en place de portes coulissantes discrètes qui ferment ces pièces aux proportions généreuses. Si l’esthétique minimaliste, chère au créateur brésilien, règne ici, les intérieurs, plutôt conviviaux et chaleureux, sont réchauffés par une sélection pointue de meubles, issus d’éditeurs nationaux et internationaux et dessinés par Arthur Casas lui-même. Pour l’appartement RS, il a esquissé la table Amorfa, l’abat-jour Belly et le buffet Willys dans la pièce à vivre. Tournée vers le paysage, cette dernière, inondée de lumière naturelle, montre des tonalités claires, du travertin Navona au sol, sur certains murs et sur le mobilier, des touches de bleu et d’autres meubles fabuleux, des années 50, 60 et d’aujourd’hui : fauteuil Flag Halyard de Hans J Wegner, fauteuils Brasiliana de Jorge Zalszupin, fauteuil Delfino de Erberto Carboni (Arflex), canapé Groundpiece de Antonio Citterio (Flexform), tables basses en bois de Tora Brasil, canapés Ribbon de Paola Lenti, fauteuil en bois Cará de Hugo França, etc. Des pièces emblématiques qui participent à l’harmonie du projet, à sa perfection, à sa beauté.

www.arthurcasas.com

© Filippo Bamberghi


   Retrouvez l’article complet dans notre Artravel n°88 : Été Indien

Disponible sur notre boutique– 12 € (frais de port compris)

Partager