Le monde intime de Justyna Wasiluk 

La jeune décoratrice d’intérieur polonaise, Justyna Wasiluk, dévoile l’un de ses derniers projets : Oh My Bosch !, un appartement de poche entièrement réimaginé dans un style sous influence. Découverte.

De son propre aveu, la jeune décoratrice polonaise Justyna Wasiluk aime les petits espaces. Ceux dans lesquels chaque pièce de mobilier et chaque objet de décoration donnent leurs sens à l’habitation. Un sens qui pioche généreusement au cœur de la nature qu’elle affectionne particulièrement, pour offrir une syntaxe décorative contrastée et peut-être même philosophique diront certains. Mais pour Justyna Wasiluk, cette source inépuisable d’inspiration est aujourd’hui devenue une véritable marque de fabrique. La signature de son agence de décoration d’intérieur, qui exerce depuis 2013.

Aujourd’hui, c’est sur le projet Oh My Bosch ! que nous nous arrêtons. Un projet à la mesure de celle qui affiche fièrement sa passion pour les superficies conscrites, l’exiguïté, le challenge de taille. Pour cet appartement situé en Pologne, dans la ville de Lublin, Justyna s’est donc offert un lieu idéal, à la hauteur de ses appétences. Trente mètres carrés ont ainsi été entièrement revisités pour offrir des solutions, esthétiques et pratiques, aux propriétaires du lieu.

Des propriétaires qui paradent leur goût pour la peinture classique et plus particulièrement celui pour le peintre néerlandais, Jérôme Bosch.

Animé par un mysticisme pénitent, peignant une humanité vouée à l’échec et à l’amoralité, Bosch est ce que l’on pourrait appeler, un peintre d’opinions. Au XVe siècle, il offrait alors une vision nouvelle et radicale de l’esprit de l’époque, plus enclin à célébrer sans équivoque le christianisme. Si le sujet était pris à contre-pied, les couleurs utilisées par Jérôme Bosch étaient, elles aussi, franches et sans compromis. Cette honnêteté visuelle servira d’inspiration à la jeune décoratrice qui a structuré ce petit espace en faisant un méticuleux usage des couleurs et des matériaux. On y trouve d’abord du blanc qui domine le périmètre, lui offrant au passage une sublime luminosité, probe, sereine. Au sol, un parquet de chêne clair continue d’apporter à la pièce une clarté douce et chaleureuse. Ce sera alors à la mezzanine, qui abrite la petite chambre circonscrite dans un cube bleu canard, de rompre le silence mystique de l’opalin, puis au tour de la pièce d’eau, avec sa céramique vert sapin, de trancher à nouveau dans l’impavide fraîcheur de l’appartement. Loin du choix hasardeux, les couleurs embrassées rappellent les tableaux (Le Christ portant la croix et détails du tableau Le Jardin des délices) de Bosch présents dans l’appartement. Des verts et bleus, profonds et froids, que la richesse des matériaux choisis vient contrecarrer sans pudeur. Une savoureuse sélection de mobilier – une porcelaine murale de Fos Ceramiche, la table Pig de Front trouvée chez Moooi, la chaise Synnes de Falke Svatun (Menu), un tapis ethnique et un crâne, vanité ultime du caractère transitoire de la vie humaine, laissé presque par hasard sur une table – vient enfin compléter le tableau de cet espace devenu cabinet de curiosités, où la vie et la mort, thèmes de prédilection de Bosch, sont évoquées dans la plus élégante des poésies.

www.home-and-wood.squarespace.com


       Retrouvez l’article dans notre Artravel n°79— Art & Design


Disponible sur notre boutique – 10 € (frais de port compris)

 

Partager

A propos de l'auteur

Fabienne Dupuis
Journaliste
Google+

Membre de l’équipe d’Artravel depuis ses tous débuts, Fabienne est journaliste spécialisée dans les domaines du voyage, design, architecture et art de vivre. Passant le plus clair de son temps à parcourir le monde, Fabienne apprécie tout autant les aventures sur de longues routes poussiéreuses que le confort raffiné de quelques adresses confidentielles. Ses armes ? La littérature européenne du XIXème siècle, des écrits sur l’art et les voyages ou encore quelques publications géopolitique… mais surtout une inlassable curiosité qui lui permet de renouveler ses sources d’inspiration. Après dix années passées à Londres, Fabienne vit aujourd’hui à Paris. Fabienne Dupuis contribue entre autres aussi aux pages du news magazine en ligne de langue anglaise, YourMiddleEast.com.