Le truc en plus 

L’agence d’architecture intérieure hollandaise i29 soulève le voile de son dernier aménagement intérieur : la Home 11. Une rénovation entre simplicité et contradictions, armes de prédilection de l’agence.

C’est une histoire d’affinités qui a rapproché Jaspar Jansen et Jeroen Dellensen. D’affinités mais aussi de complémentarité. Et c’est à l’ombre de cet équilibre que les deux compères et leur équipe de créateurs travaillent sur des projets de choix. « Le choix, la sélection, nous oblige à pousser les choses plus loin et à produire un espace extrêmement séduisant », commentent les deux directeurs de l’agence. Une séduction estampillée par des lignes pures, un contrôle des couleurs – « jamais plus de deux ou trois afin de ne pas envahir l’espace » – qui confèrent depuis 2009, année de création de l’agence, une belle réputation à la jeune équipe.

Mais c’est surtout dans la conception de ses projets que l’agence dénote. « Plus que le style seul, nous voulons vraiment gérer l’espace entier de nos projets ; c’est la raison pour laquelle nous finissons par tout dessiner nous-même, ce qui provoque généralement un résultat très surprenant », confient les architectes. Ainsi, tous les espaces, le vide comme le plein, sont traités pour offrir une partition complète à l’œil. Un équilibre de fond, de forme, de matériaux et de couleurs, où les choses s’enchaînent et s’opposent comme une formule mathématique qui rendrait possible la syntaxe de la simplicité mêlée à la contradiction.

« Plus que le style seul, nous voulons vraiment gérer l’espace entier de nos projets ; c’est la raison pour laquelle nous finissons par tout dessiner nous-même, ce qui provoque généralement un résultat très surprenant. »

Une syntaxe qui s’exprime encore aujourd’hui dans le projet Home 11. Avec, d’une part, le choix usuel d’une palette de matériaux et couleurs limitée. Les impeccables noir, blanc et gris s’opposent ainsi à ce bois brut qui placarde certains murs de l’ancien garage de 230 m2 devenu habitation, pour cacher des rangements, devenir porte ou même cloison. Dans cette opposition de finitions des matériaux, l’espace s’en trouve pour le moins plus structuré créant au passage une profondeur de champ, des intermittences et irrégularités visuelles qui dessinent les contours de l’habitation tout autant qu’ils réchauffent l’atmosphère globale.

Baigné de lumière naturelle grâce à une fenêtre de toit qui traverse presque tout l’appartement sur sa longueur, le lieu est aussi doté d’un petit patio. Aménagé comme partie prenante, il s’entreprend directement dans la continuité du salon et de la chambre principale qui l’entourent, grâce à quelques éléments mis en place par l’agence d’architecture intérieure. Ainsi, les baies vitrées qui l’encadrent jouent en toute transparence le rôle de connecteur entre les différents espaces. À cela, Jaspar Jansen et Jeroen Dellensen ont ajouté une pièce de leur création : un tapis épais sur mesure de 20 m2 aux tons de beige et gris, mâtiné d’un vert pomme, qui rappelle élégamment le béton du patio lavé par les pluies et les mousses. Une jolie réussite.

 

www.i29.nl

 

A propos de l'auteur

Fabienne Dupuis
Journaliste
Google+

Membre de l’équipe d’Artravel depuis ses tous débuts, Fabienne est journaliste spécialisée dans les domaines du voyage, design, architecture et art de vivre. Passant le plus clair de son temps à parcourir le monde, Fabienne apprécie tout autant les aventures sur de longues routes poussiéreuses que le confort raffiné de quelques adresses confidentielles. Ses armes ? La littérature européenne du XIXème siècle, des écrits sur l’art et les voyages ou encore quelques publications géopolitique… mais surtout une inlassable curiosité qui lui permet de renouveler ses sources d’inspiration. Après dix années passées à Londres, Fabienne vit aujourd’hui à Paris. Fabienne Dupuis contribue entre autres aussi aux pages du news magazine en ligne de langue anglaise, YourMiddleEast.com.